Accueil / Développement / Côte d’Ivoire : vers une augmentation de la capacité de transformation du riz paddy

Côte d’Ivoire : vers une augmentation de la capacité de transformation du riz paddy

Côte d’Ivoire : vers une augmentation de la capacité de transformation du riz paddy

La Côte d’Ivoire va augmenter sa capacité de transformation du riz paddy avec pour objectif d’atteindre près de deux millions de tonnes de riz blanchi en 2020 dans le cadre de la mise en oeuvre de sa stratégie nationale de développement de la riziculture.

A l’issue d’un conseil des ministres mercredi, le gouvernement a décidé de construire 30 unités de transformation de paddy sur l’ensemble du territoire national.

Ces unités d’une capacité de 25 tonnes par an chacune devraient permettre de doter le pays d’un dispositif industriel à la hauteur de ses objectifs de production attendus de riz blanchi, “1 550 000 tonnes en 2018 et 1 966 000 tonnes en 2020, pour un taux de couverture de 84,70% en 2018 et de 102,10% en 2020″.

Pour la fourniture, l’installation et la mise en marche des 30 unités prévues “au plus tard le 31 décembre 2018″, le gouvernement ivoirien a bénéficié d’un prêt de 30 millions de dollars américains de l’Inde, selon un communiqué officiel du gouvernement.

La mise en oeuvre de la stratégie nationale de développement de la riziculture en 2012 a permis une augmentation de la production nationale et une augmentation de la qualité du riz blanchi qui est passé de 500 000 tonnes à 1,4 million de tonnes pour une consommation intérieure de près de deux millions de tonnes.

Le gouvernement a, en outre, créé une agence de développement de la filière riz qui contribue au renforcement des capacités de l’interprofession rizicole, à la réalisation des investissements en infrastructures agricoles et à la mise en place d’un mécanisme pérenne de couverture des besoins nationaux en semences de riz certifiées et en variétés améliorées.

ABIDJAN, 7 juin (Xinhua)

Aller en haut