mardi 20 octobre 2020
Accueil / Mines & Energies / Covid-19 : après un semestre difficile, Gemfields envisage des alternatives pour générer des revenus malgré la crise

Covid-19 : après un semestre difficile, Gemfields envisage des alternatives pour générer des revenus malgré la crise

Covid-19 : après un semestre difficile, Gemfields envisage des alternatives pour générer des revenus malgré la crise

Après des résultats financiers en berne pour le premier semestre de l’année, Gemfields contournera les restrictions dues au Covid-19 pour améliorer sa performance. Elle finalise notamment l’installation d’une plateforme de vente en ligne et veut rapprocher les pierres précieuses de ses clients.

Gemfields, compagnie minière active dans l’exploitation de pierres de couleurs au Mozambique et en Zambie, a publié vendredi des résultats financiers en berne pour les six premiers mois de l’année 2020. N’ayant pu organiser de ventes depuis février en raison de la pandémie de Covid-19, la société a en effet enregistré des revenus en baisse de 83 % en glissement annuel contre une diminution de 168 % de l’EBITDA.

La compagnie veut donc mettre en place de nouvelles stratégies pour affronter la crise. Il s’agit, apprend-on, de l’installation d’une plateforme de vente aux enchères électronique afin de contourner les restrictions de déplacement. Par ailleurs, la société étudie la possibilité de rapprocher ses pierres des acheteurs potentiels en organisant des ventes physiques dans différentes villes, pour accroitre les liquidités.

Ces différentes initiatives rejoignent certaines mesures mises en place par d’autres acteurs de l’industrie des pierres précieuses comme Lucara Diamond ou De Beers.

Il ne reste plus qu’à en attendre les résultats déjà sur le reste de l’année. Rappelons que la compagnie est propriétaire de la mine d’émeraudes Kagem en Zambie et de la mine de rubis Montepuez au Mozambique.

agenceecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut