samedi 23 janvier 2021
Accueil / Finances / Covid-19 : les restrictions ont augmenté l’automatisation et la numérisation de l’exploitation minière

Covid-19 : les restrictions ont augmenté l’automatisation et la numérisation de l’exploitation minière

Covid-19 : les restrictions ont augmenté l’automatisation et la numérisation de l’exploitation minière

Si la pandémie de Covid-19 a réduit l’activité minière sur plusieurs opérations dans le monde, les restrictions ont accru le recours à la technologie. Cette dernière permet aux compagnies de travailler à distance tout en améliorant l’efficacité et en réduisant les coûts d’exploitation.

Dans sa marche vers la digitalisation et l’automatisation, l’industrie minière mondiale sort renforcée des restrictions liées à la pandémie de Covid-19. C’est ce qui ressort des déclarations de plusieurs chefs de compagnies intervenant cette semaine lors de l’International Mining And Resources Conference à Melbourne en Australie.

« La pandémie nous a obligés à réfléchir à la façon dont nous pouvons accomplir davantage d’activités qui devaient se faire sur place, à distance [ou] avec moins de personnel », explique Suresh Vadnagra, directeur de la technologie chez le géant australien Newcrest, dans des propos relayés par Reuters.

Avec l’intelligence artificielle (IA) et des véhicules autonomes notamment, diverses opérations minières comme le dynamitage peuvent en effet se faire avec davantage de précision. Par ailleurs, la collecte automatique de certaines données grâce à la numérisation des mines apporte un gain notable d’efficacité.

« Nous pouvons utiliser ces données pour confirmer notre compréhension des processus sur le site, pour voir les corrélations […]. L’IA nous permet de faire cela à des niveaux de complexité et de rapidité toujours plus élevés », a déclaré Mark Cutifani, PDG de la holding britannique Anglo American, précisant que tout cela devrait réduire les coûts d’exploitation de sa société de 10 à 20 % sur les trois à cinq prochaines années.

Rappelons que les plus grandes sociétés minières emploient déjà des outils technologiques dans leurs mines alors que les juniors peinent à déployer les mêmes dispositifs. Des processus de démocratisation de ces procédés sont néanmoins en cours afin d’accroitre leur présence dans l’industrie.

agenceecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut