dimanche 20 septembre 2020
Accueil / Développement / Covid-19 : l’Uemoa adopte une stratégie commune aux huit pays membres

Covid-19 : l’Uemoa adopte une stratégie commune aux huit pays membres

Covid-19 : l’Uemoa adopte une stratégie commune aux huit pays membres

L’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) organise une riposte commune contre le coronavirus. Les chefs d’Etat et de gouvernement ont tenu ce 27 avril 2020 une session extraordinaire.

La conférence des chefs d’Etats et de gouvernement assistés de leurs ministres de l’Economie a défini une stratégie commune de lutte contre la pandémie et pris des mesures à respecter au sein des pays. Il s’agit de :

  • l’instauration, dans le cadre communautaire, d’une plus grande coordination dans la prise des mesures sanitaires relatives à la gestion des frontières intérieures et extérieures de l’Union ;
  • l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan régional de renforcement des capacités des systèmes de santé pour la gestion des épidémies ;
  • l’adoption d’une Déclaration portant suspension temporaire de l’application du Pacte de convergence, de stabilité, de croissance et de solidarité ;
  • la prise, avec célérité, de toutes les mesures qui s’avéreraient nécessaires pour réduire l’impact de la pandémie sur les populations et soutenir l’économie pendant et après la crise.

La réunion des dirigeants ouest-africains s’est aussi penchée sur le taux de croissance moyen qui sera de 2,7%, soit une réduction de 4% par rapport à la prévision de 6,6%. Elle a donc invité les Etats membres à mettre rapidement en œuvre les mesures de stabilisation puis de relance des économies pour faire face aux besoins évalués à plus de 5 200 milliards de francs CFA.

Les autres préoccupations qui ont aussi été abordées sont notamment : le soutien à l’initiative de l’Union Africaine relative à la dette des pays Africains, la situation alimentaire et nutritionnelle pour une partie de la population qui interviendrait pendant la période de soudure (juin-août 2020), la difficulté d’accès aux intrants agricoles qui pourrait affecter la campagne 2020-2021 déjà sous la menace des criquets pèlerins avec l’installation prochaine de la saison des pluies.

ortb

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut