samedi 05 décembre 2020
Accueil / Développement / Covid-19: quels impacts sur les économies de la CEMAC, de l’UEMOA et de l’Union des Comores ?

Covid-19: quels impacts sur les économies de la CEMAC, de l’UEMOA et de l’Union des Comores ?

Covid-19: quels impacts sur les économies de la CEMAC, de l’UEMOA et de l’Union des Comores ?

Réunis ce lundi 2 novembre par visioconférence autour de Bruno Lemaire, ministre français de l’Économie, des Finances et de la Relance, les dirigeants des pays des zones UEMOA et CEMAC ont évoqué la situation relative à l’impact de la Covid-19. S’ils ont dans un premier temps souligné la « pertinence » de la réponse multilatérale visant à soutenir les politiques des pays en développement, ils ont également plaidé pour l’élaboration de plans coordonnés au sein de chaque zone.

Organisée à l’initiative de Bruno Lemaire, ministre français de l’Économie, des Finances et de la Relance, la séance de travail qui s’est tenue par visioconférence ce lundi a permis de réaffirmer les positions de chacun des parties. S’il était question pour la France de rappeler son attachement à coopérer avec les pays des zones UEMOA, CEMAC et Union des Comores notamment, il s’agissait surtout pour les représentants des pays membres, d’évoquer les perspectives post-Covid-19.

En effet, constatant « l’impact massif » de la crise économique au niveau des trois zones, les dirigeants ont évoqué les réponses rapides apportées par les Gouvernements et les banques centrales qui ont été décisives. Présidents d’institutions régionales et gouverneurs des banques centrales, ont donc souligné la pertinence de la réponse multilatérale visant à soutenir les politiques des pays en développement. Réponses axées sur les financements d’urgence proposés notamment par les institutions financières internationales.

Par ailleurs, les participants à cette rencontre dont le ministre de l’Economie et de la Relance Jean Marie Ogandaga, ont souligné la nécessité de poursuivre la mise en œuvre des mesures permettant de renforcer l’intégration régionale. A noter que les participants à cette rencontre se sont également félicités du prolongement de l’initiative visant à suspendre le service de la dette initiée dans le cadre du Club de Paris et du G20.

gabonmediatime

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut