Accueil / International / Dassault Systèmes rachète l’américain Exa pour 400 millions de dollars

Dassault Systèmes rachète l’américain Exa pour 400 millions de dollars

Dassault Systèmes rachète l’américain Exa pour 400 millions de dollars

Il s’agit d’une acquisition stratégique pour le champion français du logiciel.

Quatre cent millions de dollars. Dassault Systèmes n’a pas hésité à mettre la main à la poche pour s’offrir l’éditeur américain de logiciels Exa Corporation. Une acquisition stratégique permettant au champion français de se renforcer dans la gestion des fluides pour l’aéronautique, l’automobile et le secteur pétrolier.

L’éditeur français de logiciels précise dans un communiqué que l’offre vise toutes les actions d’Exa pour 24,25 dollars par action en numéraire, soit une prime de 43% par rapport au cours de clôture de 16,96 dollars d’Exa mercredi.

La transaction a été approuvée à l’unanimité par le conseil d’administration d’Exa. Sa finalisation est espérée au quatrième trimestre 2017, fait savoir Dassault Systèmes.

Des clients de prestige

Avec cette acquisition, le champion français du logiciel, dont le chiffre d’affaires dépasse les 3 milliards d’euros, compte aider ses clients à rapidement créer et analyser des modèles de comportements des fluides, permettant par exemple l’étude du refroidissement d’un moteur d’avion ou la portance de l’aile.

« Les logiciels conçus par Exa sont utilisés par des designers et ingénieurs de plus de 150 entreprises dans le secteur du transport, tel que l’aéronautique et la défense, ou encore les ressources naturelles afin d’évaluer précisément le comportement des fluides tout au long du processus de création », indique le communiqué.

Parmi ces clients de prestige figurent notamment les constructeurs automobiles BMW, Tesla et Toyota, ainsi que la NASA, l’avionneur brésilien Embraer et British Petroleum.

Implantée à Burlington dans le Massachussetts, Exa emploie 350 salariés et a réalisé un chiffre d’affaires de 72 millions de dollars en 2016. Si le groupe français assure que l’opération sera relutive en terme de bénéfices, aucune indication n’a été donnée sur les éventuelles synergies générées.

Selon les analystes d’Exane, la transaction n’est pas forcément bon marché, pour une société qui affiche une croissance à un chiffre de ses revenus mais ne gagne pas d’argent.

Foros a été le conseil financier et Shearman & Sterling LLP le conseiller juridique de Dassault Systèmes pour cette transaction.

Source Dassault, AFP et Reuters
lesechos

Aller en haut