Accueil / Tic & Telecoms / Datacore allie performance et hyperconvergence

Datacore allie performance et hyperconvergence

Datacore allie performance et hyperconvergence
Pascal Le Cunff, directeur commercial Europe du Sud chez Datacore

Mis à jour 12 Dec 2016

Alors que l’éditeur américain de solutions de stockage défini par logiciel continue sa tournée des villes françaises, il annonce des performances à plus de 5 Millions d’IOPS sur son serveur Parallel I/O lors d’un test SPC-1. Retour sur l’actualité de l’éditeur avec Pascal Le Cunff, directeur commercial Europe du Sud de Datacore.

 
Pascal Le Cunff était satisfait de la participation dans les différents événements que l’éditeur a organisé avec le sponsoring de HGST dans plusieurs villes de France. Il indique : « nous ne visions pas à attirer une foule de personnes mais 20 à 25 prospects et clients dans chaque ville pour leur présenter nos nouveautés et échanger sur les différentes tendances du marché sur le stockage ». Ce sont 165 personnes qui ont participé aux différentes éditions avant les deux dernières étapes de ce tour à Aix-en-Provence et Paris.

Hyperconvergence et performance au cœur des débats

L’éditeur profitait des événements pour présenter sa solution Virtual SAN, son offre hyperconvergente logicielle basée sur la technologie Parallel I/O. Pascal Le Cunff précise: « les constructeurs d’appliances rendent le marché de l’hyperconvergence très visible et font l’éducation du marché sur ces technologies. Mais elles ne répondent pas à tous les cas en particulier si un SAN existant est présent. Pour des auditoires peu techniques cela semble magique, tout est simplifié pour l’administration, tout est virtualisé mais quand on creuse un peu cela ne fait que déporter les problèmes et quand il s’agit de faire évoluer la solution souvent la performance n’est plus là comme le démontrent certains tests que nous avons fait chez des clients. Nous sommes les seuls à pouvoir combiner l’hyperconvergence et des SAN de chez nous ou autres à travers notre contrôleur ».

Côté performances, Datacore n’a personne à envier avec le résultat rendu public d’un benchmark SPC-1 où la solution de l’éditeur arrive à dépasser les 5 millions d’I/O pour un coût par I/O de 10 cents et une latence à 28 ms. Le test a été effectué sur 2 serveurs Lenovo fonctionnant avec Parallel Serveur I/O sur 12 hôtes externes en Fibre Channel. Le test démontre que les baies all flash ne sont pas nécessaires pour obtenir de hautes performances car il est possible de paralléliser les I/O sur des serveurs remplis de SSD ou de cartes flash pour obtenir des performances similaires voire supérieures et ce pour des coûts sensiblement inférieurs.
Vers une montée en gamme de Datacore

Si actuellement la base installée de l’éditeur est principalement composée d’entreprises de taille intermédiaire ou petites, les possibilités offertes par cette technologie de parallélisation lui permettent de viser plus haut vers les environnements de big data ou HPC où le volume de données mais aussi la performance sont primordiaux. Datacore a donc encore son mot à dire et le fait savoir !

linformaticien.com

Aller en haut