mercredi 23 septembre 2020
Accueil / Mines & Energies / De Beers annonce une baisse des ventes pour son deuxième cycle, à cause du coronavirus

De Beers annonce une baisse des ventes pour son deuxième cycle, à cause du coronavirus

De Beers annonce une baisse des ventes pour son deuxième cycle, à cause du coronavirus

Le groupe De Beers, actif sur plusieurs projets de diamants en Afrique, a publié mercredi les résultats provisoires de sa deuxième session de vente de diamants de l’année. Elle a vendu pour 355 millions de dollars, contre 551 millions de dollars durant le cycle précédent, soit une baisse assez remarquable de 35% qui serait due à l’épidémie du coronavirus.

La compagnie a permis à ses partenaires actifs sur le marché chinois de reporter leurs achats prévus pour cette session. Ces derniers, qui sont pour la plupart des polisseurs et tailleurs de diamants, ne peuvent en effet plus écouler leurs bijoux en raison de la faible demande dans l’Empire du milieu.

« La Chine représente environ 15% de la demande totale de diamants. Il n’y a plus autant de gens qui fréquentent les bijouteries [depuis le début de l’épidémie NDLR] », a déclaré Mark Cutifani, PDG d’Anglo American, le principal actionnaire de la compagnie.

Si la tendance baissière se poursuit, il s’agirait d’un coup dur pour De Beers qui a déjà enregistré des chiffres de vente en baisse de 26 % en 2019 par rapport à 2018. Elle s’attend à produire entre 32 et 34 millions de carats en 2020.

agenceecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut