Accueil / Bourse / Début de séance dans le calme, les banques en première ligne

Début de séance dans le calme, les banques en première ligne

Début de séance dans le calme, les banques en première ligne

La Bourse de Paris débute ouvrir non loin de ses niveaux de clôture de la veille. Ce sont les banques européennes qui font l’essentiel de l’actualité du jour. Soxexo signe un nouveau record.

La Bourse de Paris démarre sur une note hésitante cette dernière séance de la semaine, au cours de laquelle les rendez-vous économiques sont assez peu nombreux. Les yeux sont donc tournés vers les banques, qui font une nouvelle fois l’actualité, entre l’italienne BMPS, l’allemande Deutsche Bank et la suisse Credit Suisse, ces deux dernières ayant, au bout de 10 ans, réglé leur litige avec la Justice américaine dans la fameuse affaire des « subprimes ».

En Italie, Monte dei Paschi di Siena (BMPS) s’oriente maintenant clairement vers un renflouement par l’Etat, après avoir reconnu l’échec de sa levée de fonds de 5 milliards d’euros qui lui était nécessaire avant la fin de l’année. Les députés ont autorisé mercredi l’Etat à emprunter jusqu’à 20 milliards d’euros pour soutenir les banques en difficultés, BMPS apparaissant en première ligne. Le gouvernement a donné son accord dans la nuit pour le renflouement de la plus vielle banque encore en activité. En attendant, le titre est suspendu de cotation après une baisse de 7% hier et une chute de 87% depuis le début de l’année.

7 milliards pour Deutsche Bank, 5 pour Credit Suisse

Dans l’affaire des « subprimes », Credit Suisse a accepté un accord de principe avec la Justice américaine pour régler son contentieux sur la vente de titres financiers à risque adossés à des crédits immobiliers. Le montant ? 5,3 milliards de dollars. La banque suisse passera pour 2 milliards d’euros de provisions supplémentaires dans ses comptes. Dans cette même affaire, Deutsche Bank a lui aussi accepté un accord de principe, pour un montant un peu plus élevé de 7,2 milliards de dollars. Mais les autorités américaines lui réclamaient 14 milliards. Pas encore d’accord en revanche du côté de Barclays. A Francfort, Deutsche Bank progresse de 4%, à Zurick Credit Suisse prend 2%.

En début de matinée, le Cac 40 grappille 0,09% à 4.838,99 points.

Sur le plan économique, on surveillera deux statistiques cet après-midi aux Etats-Unis. A commencer par les ventes de logements neufs aux Etats-Unis pour le mois de novembre. Le consensus anticipe une hausse de l’ordre de 2%, à 575.000 unités en rythme annualisé. L’indice final de confiance des ménages, calculé par l’Université du Michigan, devrait de son côté confirmer la bonne orientation des marchés actions. Il est attendu à 98 pour décembre. En attendant, l’indice Gfk du consommateur allemand s’est comme prévu établi à 9,9 points pour janvier, en petite amélioration de 0,1 point.
Vivendi tout juste sous les 30% de Mediaset

Du côté des valeurs, Vivendi a annoncé être monté à 29,94% du capital et 29,98% des droits de vote de Mediaset, juste en-dessous du seuil des 30% qui déclenche une OPA en Italie.

JCDecaux a annoncé la fusion de ses activités en Amérique centrale avec celles du coréen Top Media. Le français détiendra 71% du nouvel ensemble.

Du côté des analystes, Berenberg, à l’achat sur Elis, ajuste son objectif de cours à 22 euros.

A noter un nouveau plus haut historique de Sodexo à 108,30 euros.

 

Denis Lantoine
investir.lesechos

Aller en haut