Accueil / Bourse / Début de séance prudent pour les actions, l’euro à plus de $1,1850

Début de séance prudent pour les actions, l’euro à plus de $1,1850

Début de séance prudent pour les actions, l’euro à plus de $1,1850

Les principales Bourses européennes évoluent sans grand changement en début de séance vendredi et la prudence devrait limiter les variations en ce lendemain de “Thanksgiving”, à l’occasion duquel Wall Street ne rouvrira que pour quelques heures.
À Paris, le CAC 40 gagne 0,1 % à 5.385,04 points vers 08h55 GMT alors qu’à Londres, le FTSE 100 recule de 0,18%.

À Francfort, le Dax cède 0,04%, ne parvenant pas à profiter de la décision du Parti social-démocrate (SPD) d’accepter des négociations en vue d’une possible coalition, ce qu’il refusait depuis les élections du 24 septembre.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 est en repli de 0,02%, comme le Stoxx 600, mais l’EuroStoxx 50 de la zone euro prend 0,09%.

Le CAC et le Stoxx 600 s’acheminent néanmoins vers une hausse hebdomadaire d’un peu moins de 1% après deux semaines consécutives de baisse.

En Asie, Tokyo a clôturé sur un gain de 0,12% et affiche sur la semaine une progression de 0,69%.

Les marchés chinois, qui avaient décroché de plus de 2% jeudi, ont quant à eux fini en légère hausse, de 0,06% pour le composite de Shanghai et de 0,04% pour le CSI 300, qui regroupe les principales capitalisations de Chine continentale.

DANONE EN TÊTE DU CAC, BONNE NOUVELLE EN CHINE

En Europe, la matinée sera animée principalement par la publication de l’indice mensuel Ifo du climat des affaires en Allemagne, qui devrait confirmer le dynamisme de la première économie européenne.

Ce chiffre pourrait donc soutenir l’euro, toujours ferme face au dollar autour de 1,1860. De bons indicateurs européens lui ont déjà permis jeudi d’amplifier le rebond entamé la veille après la publication du compte rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale.

Le billet vert est quant à lui en petite baisse face à un panier de devises de référence et s’achemine vers un repli de près de 0,5% sur l’ensemble de la semaine.

Les rendements des emprunts d’Etat de la zone euro confirment quant à eux la remontée entamée après la publication jeudi du compte rendu de la dernière réunion de la Banque centrale européenne (BCE), qui montre que les débats restent animés sur les modalités de la réduction des achats de titres sur les marchés.

Sur les marchés actions européens, le secteur des produits alimentaires et des boissons se distingue après l’annonce par la Chine d’une baisse des droits à l’importation sur certaines catégories de produits.

L’indice sectoriel Stoxx gagne 0,29% et à Paris, Danone se hisse en tête du CAC avec une progression de 1,2%. Pernod Ricard prend 0,89% et Diageo 0,44%.

EDF (+1,66%) poursuit sa hausse après un gain de 5,6% jeudi, favorisée par les informations de Reuters sur les scénarios de réorganisation à l’étude au sein du gouvernement. JPMorgan a réaffirmé vendredi son conseil d’achat avec un objectif de 15 euros.

Le titre Altice (-0,87%) est plus hésitant. Il n’a pas enchaîné deux séances consécutives dans le vert depuis la fin octobre.

Le marché pétrolier reste orienté à la hausse, ce qui permet au brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) d’afficher un nouveau plus haut de plus de deux ans à 58,65 dollars le baril. Le Brent, lui, se traite à plus de 63,60 dollars.

Si la fermeture temporaire de l’oléoduc nord-américain Keystone reste le principal facteur de soutien aux cours, les investisseurs se positionnent aussi dans l’attente de la réunion de pays producteurs de jeudi prochain à Vienne, qui pourrait prolonger l’accord d’encadrement de la production.

zonebourse

Aller en haut