Accueil / Auto & Transports / Des concessionnaires autos aux portes de la Côte d’Ivoire

Des concessionnaires autos aux portes de la Côte d’Ivoire

Des concessionnaires autos aux portes de la Côte d’Ivoire

 

Afin de rajeunir son parc automobile, lutter contre la dégradation des routes et le réchauffement climatique, le gouvernement ivoirien a adopté deux décrets. L’un portant limitation de l’âge des véhicules usagers importés en Côte d’Ivoire et l’autre portant fixation des durées d’exploitation des véhicules affectés au transport public ou privé de personnes ou de marchandises.

Il n’y a pas de doute que ces mesures viendront freiner, un tant soit peu, le rythme des importations des véhicules d’occasion en Côte d’Ivoire. Et donc une offre de véhicules en baisse face à une demande existante. Du coup, la Côte d’Ivoire apparaît comme un potentiel marché de vente de véhicules. Ayant fait l’analyse de cette situation, notamment de la demande de véhicules de plus en plus importante, et cela dès la pleine application des décrets pris par le gouvernement ivoirien, des concessionnaires automobiles se bousculent déjà aux portes de la Côte d’Ivoire. Ainsi, en plus de ceux déjà implantés en Côte d’Ivoire depuis un bon moment, de nouveaux concessionnaires se signalent avec diverses offres.

Au nombre de ceux-ci, le constructeur automobile indien Ashok Leyland, qui a inauguré en décembre 2017 son siège ouest-africain à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Ce siège comprend un bureau de vente régional, un entrepôt de pièces détachées, un centre de formation et 12 salles d’atelier équipées. Ce constructeur offre 4 types de véhicules : des bennes 10 roues, des cars de 40 places, des minicars de 26 places et des camions de collecte de produits agricoles-Kia. Il offre également une solution après vente pour l’usager ivoirien.

Depuis le 18 avril 2018, le concessionnaire Seat a déposé ses valises en Côte d’Ivoire. Il débarque avec une gamme de quatre modèles de véhicules qui ont été présentés au cours d’une conférence de presse, à Abidjan-Marcory. Outre les véhicules proposés, il y aura également des magasins de vente de pièces de rechange et aussi des sessions de formation à destination des équipes recrutées sur place en Côte d’Ivoire. Le concessionnaire Seat en Côte d’Ivoire, c’est Afcar, appuyé par le groupe tunisien Amen, présent dans 10 pays d’Afrique à travers Ennakl automobiles.

A côté des constructeurs automobiles, certaines banques, notamment la Sgbci, pour accompagner cette dynamique de rajeunissement du parc auto de la Côte d’Ivoire, sont rentrées dans la dense, en accordant des crédits pour l’acquisition d’équipements.

Des indiscrétions, faut-il le noter, font encore état de ce que plusieurs autres concessionnaires automobiles seraient aux portes de la Côte d’Ivoire, attendant qu’on leur accorde leur ticket d’entrée pour s’y implanter également. En attendant de connaître ces beaux jours pour la Côte d’Ivoire, avec un parc automobile totalement rajeuni, un grand pas est déjà fait en ce qui concerne le renouvellement du parc auto, avec les nouveaux véhicules, notamment les ”Taxis Ivoire”, qui ont fait leur apparition sur le marché ivoirien depuis peu.

Irène BATH

linfodrome

Aller en haut