dimanche 24 février 2019

Accueil / Mines & Energies / Des pays africains producteurs de pétrole veulent mobiliser jusqu’à 2 milliards $ pour développer des projets énergétiques

Des pays africains producteurs de pétrole veulent mobiliser jusqu’à 2 milliards $ pour développer des projets énergétiques

Des pays africains producteurs de pétrole veulent mobiliser jusqu’à 2 milliards $ pour développer des projets énergétiques

Lundi, le gouvernement fédéral du Nigeria a annoncé, par le biais de son ministre du pétrole, Ibe Kachikwu (photo), qu’il travaillera avec d’autres producteurs de pétrole et de gaz du continent, à lever entre 1 et 2 milliards de dollars pour financer des projets énergétiques et stimuler la collaboration entre pays africains. Cela, sous la coupole de l’Organisation des producteurs africains de pétrole (APPA).

Cette annonce a été faite lors du Sommet international nigérian du pétrole (NIPS) qui se tient actuellement à Abuja.

Le responsable a indiqué que les pays concernés envisagent asseoir une organisation dénommée Société Africaine d’investissement dans l’énergie, pour assurer le financement des projets nécessaires au renforcement des politiques d’accès à l’énergie sur le continent. Cela devrait se faire via l’élargissement des prérogatives d’un organisme de financement existant, a souligné Kachikwu.

« L’idée est de s’appuyer sur le fonds pour financer tous les éléments essentiels dont nous avons besoin pour collaborer de manière appropriée (…) Nous avons signé des résolutions qui approuvent tous les changements que nous avons proposés. Nous allons maintenant passer à l’étape de la mise en œuvre. », a-t-il poursuivi.

Il faut dire que l’idée de la création de ce fonds survient peu après la déclaration du président Trump, selon laquelle, si les pays africains ne parviennent pas à mettre en place leurs propres politiques, leurs mécanismes de collaboration et leurs infrastructures, ils devront relever plus de défis dans la course au capital et aux ressources rares notamment.

Olivier de Souza
agence ecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut