Accueil / Finances / Dès septembre, le Nigéria prendra le contrôle des grandes…

Dès septembre, le Nigéria prendra le contrôle des grandes…

Dès septembre, le Nigéria prendra le contrôle des grandes…

Dès septembre, le Nigéria prendra le contrôle des grandes institutions financières panafricaines.

On ne peut rien refuser au Nigéria, première puissance économique du continent, avec ses 177 millions d’habitants et sa classe moyenne émergente. Le pays vient en effet de réaliser une démonstration éclatante de sa capacité d’influence et de lobbying. Ce mois de septembre 2015, trois Nigérians prendront simultanément les commandes de trois institutions financières panafricaines majeures que sont la Banque africaine de développement, le groupe Ecobank et la banque africaine d’import-export Afreximbank.

Trois succès en deux semaines

Le 28 mai, c’est le ministre nigérian de l’Agriculture Akinwumi Adesina qui a gagné haut la main la compétition continentale pour la présidence de la Banque africaine de développement. Au dernier tour de scrutin, il a réuni sur son nom 58% des voix face aux ministres des finances du Tchad et du Cap Vert. Dès le 1er septembre, il remplacera le Rwandais Donald Kaberuka.

Pour emporter la présidence de la première institution financière du continent notée AAA, M. Adesina a mené une campagne très active auprès des gouvernements africains, mais surtout en direction des actionnaires non africains qui pèsent près de 40% des droits de vote. Coïncidence ou non, à quelques semaines du scrutin, fin mars 2015, en qualité de ministre nigérian de l’agriculture, il avait ouvert à la France son important marché d’importation de blé au détriment des Etats Unis. « Le Nigeria a toujours entretenu une excellente relation avec la France», avait-il alors déclaré.

Le 8 juin, Ecobank, première banque panafricaine par l’étendue de son réseau (34 pays d’Afrique subsaharienne), s’est choisie un nouveau directeur général nigérian en la personne de Ade Ayeyemi. Il fera équipe avec le président du Conseil d’administration, Emmanuel Ikazoboh, également nigérian. Actuellement directeur général de Citigroup pour l’Afrique subsaharienne, M. Ayeyemi prendra lui aussi ses nouvelles fonctions ce 1er septembre.

Enfin, le 13 juin, c’est Benedict Oramah qui a été nommé à la tête d’Afreximbank, la Banque africaine d’import-export basée au Caire, à l’occasion de la 22eme Assemblée générale de l’institution, qui s’est tenue à Lusaka. M. Oramah qui remplace l’Ivoirien Jean-Louis Ekra, entrera en fonctions également début septembre.

Ces trois nominations concomitantes offriront au Nigeria un avantage certain dans le financement des grands projets de développement, dans le crédit aux entreprises et au commerce continental.

DF
agenceecofin.com

Aller en haut