mardi 21 janvier 2020
Accueil / Développement / Dette africaine : Six chefs d’État remettent en cause le consensus de Washington à Dakar

Dette africaine : Six chefs d’État remettent en cause le consensus de Washington à Dakar

Dette africaine : Six chefs d’État remettent en cause le consensus de Washington à Dakar

Six chefs présidents
ouest-africains ont soutenu lundi 2 décembre, à l’occasion d’un colloque
organisé à Dakar, une nouvelle posture quant au consensus de Washington qui,
pour eux, n’encourage pas le développement des Etats africains. Ils appellent
le Fonds Monétaire International (FMI), la Banque mondiale et l’OCDE à une révision
des rouages macro-économiques de leurs pays.

Impulsé par le président Macky Sall avec le concours actif
du Cercle des économistes présidé par Jean-Hervé Lorenzi, et le FMI, le
colloque a été l’occasion d’appréhender les questions relatives aux dettes publiques
africaines, avec la directrice générale du FMI Kristalina Goergieva, dont
c’était la première sortie, Amina Mohammed, la vice-secrétaire générale des
Nations unies, et Hafez Ghanem, vice-président Afrique de la Banque mondiale.

«Développement durable et dette soutenable, trouver le juste
équilibre » est le thème du colloque qui a vu souffler le nouveau vent
distinctif, auparavant rarement ou presque jamais émis par les chefs d’Etats
africains. Face au FMI, l’occasion s’est prêté aux dirigeants, d’exposer leur
sens  en ce qui concerne les déficits et
dettes publiques sur le continent.

« Le risque de notre dette n’est pas plus élevé que dans les
autres régions du monde. Ce qui nous handicape, ce sont les préjugés qui
renchérissent le taux de nos emprunts. Est-il juste d’appliquer à nos pays où
tout est à faire les mêmes critères qu’aux pays qui ont achevé leur
accumulation de capital ? », a exprimé Macky Sall.

Les enjeux sont clairs. Pour ces leaders africains, l’accession
réelle de l’Afrique au développement passes indubitablement par une reconsidération
de tous les paramètres qui son environnement économique, social….à commencer
par le consensus de Washington.

Notez que le terme “consensus de Washington” a été
inventé par John Williamson. Il s’agit d’un ensemble de recommandations
politiques en direction des pays en voie de développement. Ce consensus a été
nommé au nom de la ville de “Washington” puisqu’il est préconisé par
: la Banque mondiale, le Fonds monétaire international et le Trésor public des
États-Unis.

cameroonmagazine

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut