Accueil / Finances / Deutsche Bank affiche un bénéfice supérieur aux attentes au troisième trimestre

Deutsche Bank affiche un bénéfice supérieur aux attentes au troisième trimestre

Deutsche Bank affiche un bénéfice supérieur aux attentes au troisième trimestre

A 278 millions d’euros au troisième trimestre, le résultat net dépasse nettement les attentes des analystes qui tablaient sur 204 millions.

Deutsche Bank a enregistré un bénéfice de 278 millions d’euros au troisième trimestre, a annoncé ce matin le leader bancaire allemand en difficultés. Le résultat net dépasse les attentes des analystes qui tablaient en moyenne sur un montant de 204 millions d’euros. Les revenus ont progressé de 2%, à 7,5 milliards d’euros malgré un environnement de taux faibles qui pénalise ses activités.
La comparaison avec le troisième trimestre 2015 est compliquée. A l’époque, Deutsche Bank avait passé une charge exceptionnelle de 5,8 milliards d’euros liée à ses litiges et à la dépréciation de sa participation dans la banque chinoise Hua Xia Bank, qu’il est censé vendre cette année. La perte du troisième trimestre de l’an dernier s’était élevée à 6 milliards d’euros.

« Les résultat du trimestre démontrent bien les forces de nos activités opérationnelles et l’excellent travail de nos équipes, a déclaré le patron John Cryan. Nous faisons de bons progrès sur la restructuration de la banque », a t-il ajouté, tout en reconnaissant que ces développements avaient été « éclipsés par l’attention » portée sur les négociations avec les autorités américaines.

Hausse des provision pour litiges

Deutsche Bank est menacée d’une amende de 14 milliard d’euros dans le cadre du scandale des crédits immobiliers « subprime ». « La banque travaille dur pour obtenir une solution du problème le plus vite possible », a précisé le patron britannique. Selon une dépêche AFP datant de fin septembre, jusqu’ici non confirmée, le groupe serait proche d’un accord proche de 5,4 milliards de dollars.

Prévenante, la première banque allemande a augmenté ses provisions pour litiges, qui atteignaient 5,9 milliards d’euros fin septembre, contre 5,5 milliards trois mois plus tôt. Selon les estimations des analystes, cette enveloppe comprenait auparavant une réserve comprise entre 2 et 3 milliards d’euros pour le dossier des « subprime ».

Les revenus de Deutsche Bank ont particulièrement augmenté dans la division « Global Markets », qui est à l’origine d’une partie des scandales financiers qui le poursuivent. Ils ont bondi de 10% au troisième trimestre par rapport à la même période l’année précédente, à 2,6 milliards d’euros. « Les revenus plus élevés ont profités des activités de crédit et de taux », indique la banque.

Thibaut Madelin
lesechos

Aller en haut