Accueil / Développement / Dévelopement de la fibre optique : Le Gabon va investir 150 milliards de francs sur 3 ans

Dévelopement de la fibre optique : Le Gabon va investir 150 milliards de francs sur 3 ans

Dévelopement de la fibre optique : Le Gabon va investir 150 milliards de francs sur 3 ans

Le ministre de l’Economie numérique, Alain-Claude Bilie By-Nze a annoncé, lors de l’Africa IT et Telecom forum qui s’est tenu du 19 au 20 avril 2018 à Abidjan en Côte d’Ivoire, un investissement de 150 milliards de francs CFA, soit 277 millions de dollars, étalé sur une période de trois ans pour développer le réseau de télécommunications par fibre optique du pays.

La première étape du projet est déjà achevée, reliant la capitale maritime Libreville à Franceville, a souligné le ministre. L’opérateur Korea telecom a été choisi pour réaliser la seconde partie du projet.

Le nombre d’abonnés à la téléphonie au Gabon est estimé aujourd’hui à 3 millions, avec un taux de 99% d’accès à l’Internet, qui devrait s’étendre à l’ensemble du pays, grâce à la fibre optique.

«Nous avons déjà formé 5 000 jeunes aux métiers du numérique et 5 000 autres jeunes seront formés au cours de la seconde phase de ce projet», a ajouté le porte-parole du gouvernement pour qui le coût de l’Internet a été divisé par cinq aujourd’hui dans son pays.

Africa It et Telecom forum est une plateforme pour les gouvernements et administrations publiques et privées d’Afrique francophone en vue d’échanger autour de leurs expériences dans la mise en œuvre des stratégies numériques nationales ainsi que leurs retombées socio-économiques sur les citoyens.

L’enjeu de ces assises est d’accélérer la digitalisation des services pour une modernisation et une croissance de l’économie africaine ainsi que l’amélioration de vie des populations.

« Le numérique a fondamentalement transformé nos sociétés, nos modes de vie et l’ensemble de nos processus de production. S’agissant de nos pays africains, nous notons malgré des cadres macroéconomiques et des environnement sociaux relativement proche, que les niveaux d’intégration et de maturité numérique sont très variable de même que les politiques des stratégies qui sont mis en œuvre et portant les progrès en terme de développement  numérique, concourt à l’accélération des échanges économiques, à l’amélioration de la productivité des acteurs économique, à l’ouverture de nos marchés, bref à la création des richesses supplémentaires et à l’amélioration in fine des conditions de vie de nos populations », a déclaré Bruno Nabagne Koné, ministre de l’économie numérique de Côte d’ivoire.

Brice Gotoa

directinfosgabon

Aller en haut