Accueil / Développement / Développement des pme agricoles dans la vallée : Le Fonsis et la Saed mettent en place…

Développement des pme agricoles dans la vallée : Le Fonsis et la Saed mettent en place…

Développement des pme agricoles dans la vallée : Le Fonsis et la Saed mettent en place…

Développement des pme agricoles dans la vallée : Le Fonsis et la Saed mettent en place un Fonds d’un milliard de Fcfa pour les Pme

Doté d’un montant d’un milliard de Francs Cfa, le Fonds Pme Fonsis-Saed compte investir entre 50 à 300 millions de Fcfa dans la Vallée du fleuve Sénégal et de l’Anambé, à travers des prises de participation au capital des sociétés sur une durée de cinq à sept ans.

Un atelier de partage et de sensibilisation sur le Fonds Pme Fonsis-Saed pour le développement des capacités d’investissement, d’endettement et de gouvernance dans la Vallée du Fleuve Sénégal et de l’Anambé, a été organisé conjointement par le Fonds souverain d’investissements stratégiques (Fonsis) et la Saed à Ndiayes (Saint-Louis). Une occasion saisie par Samba Kanté et Amadou Hott, respectivement directeur général de la Saed et du Fonsis, pour annoncer un financement d’un milliard de Francs Cfa destiné aux producteurs agricoles porteurs de projets.
Présentant ce projet, M. Hott a rappelé que le Fonsis alloue jusqu’à 20% de ses ressources au développement des Petites et moyennes entreprises (Pme) sénégalaises. Il investit uniquement en fonds propres et quasi fonds propres avec une prise de participation dans le capital social. A ce titre, le Fonds Pme Fonsis-Saed va permettre de soutenir le développement de l’agriculture irriguée sur la rive gauche du fleuve Sénégal et de la Falémé et de contribuer, de manière significative, à la réduction de la pauvreté dans les régions de Saint Louis, Matam et Tambacounda. La mise en place du Fonds, explique Amadou Hott, a pour objectif de participer au renforcement des capacités d’investissement, d’endettement et de gouvernance des Pme/Pmi actives dans le delta et la vallée du Fleuve Sénégal. Dans son opérationnalisation, a-t-il précisé, le Fonds intervient dans trois lots d’activités de la chaîne de valeurs agricoles : le terrassement et les gros œuvres, la machinerie agricole et le traitement post-récolte.
Avec l’appui technique de la Saed, le Fonds compte investir entre 50 et 300 millions de Fcfa à travers des prises de participation au capital des sociétés pour une durée de cinq à sept ans.
Au terme de l’investissement, le Fonds procèdera à une sortie de capital en cédant ses parts, prioritairement à l’entrepreneur ou à un tiers. Une manière de favoriser l’accès au financement et à l’’investissement des Pme-Pmi de la vallée, à créer des champions nationaux de l’agro-industrie, de la richesse et des emplois et à participer au volet « Autosuffisance alimentaire » du Plan Sénégal émergent (Pse), ajoute Amadou Hott.

Mbagnick Kharachi DIAGNE
lesoleil.sn

Aller en haut