samedi 19 septembre 2020
Accueil / Développement / Djibouti : la Banque africaine de développement mobilise 41 millions de dollars américains pour consolider la riposte face à la pandémie de Covid-19

Djibouti : la Banque africaine de développement mobilise 41 millions de dollars américains pour consolider la riposte face à la pandémie de Covid-19

Djibouti : la Banque africaine de développement mobilise 41 millions de dollars américains pour consolider la riposte face à la pandémie de Covid-19
Ce financement, sous forme d’appui budgétaire provient du Fonds africain de développement
ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 28 juillet 2020/ — Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (www.AfDB.org) a approuvé, vendredi 24 juillet, à Abidjan, une subvention de 41,16 millions de dollars américains au profit de Djibouti dans le but d’atténuer les impacts de la pandémie de Covid-19 à l’échelle nationale et régionale.

Ce financement, sous forme d’appui budgétaire provient du Fonds africain de développement, le guichet de prêt à taux concessionnel du Groupe de la Banque africaine de développement pour un montant de 4,12 millions de dollars américains et 37,04 millions de dollars provenant de l’enveloppe des opérations régionales de la Banque. La Banque accorde ce financement dans le cadre de son mécanisme de réponse au Covid-19, dénommé Facilité de réponse rapide contre le Covid-19 (CRF) dotée de 10 milliards de dollars américains destinés à aider ses pays membres régionaux et le secteur privé à faire face spécifiquement à la pandémie et à ses conséquences sociales et économiques.

« C’est la première fois que la Banque tire parti des ressources allouées aux opérations régionales pour une opération de soutien budgétaire. Cette décision est pertinente car elle aidera Djibouti à disposer de moyens suffisants pour contenir la propagation de la pandémie sur son territoire en raison des risques graves pour la santé et le développement économique et social. Elle permettra aussi au pays de prévenir tout débordement transfrontalier, afin d’assurer des contrôles adéquats à tous les points d’entrée », a déclaré la directrice générale par intérim de la Banque pour l’Afrique de l’Est, Mme Nnenna Nwabufo.

Le financement permettra au gouvernement de Djibouti d’appuyer ses trois programmes de réponse interdépendants à la pandémie qui sont l’amélioration des systèmes de santé ; la préservation des moyens de subsistance et de protection sociale ; et la sauvegarde de la productivité de l’emploi salarié et de l’activité économique.

Les interventions au niveau sanitaire comprennent la mise en œuvre d’une stratégie de réponse multisectorielle à la crise et la diffusion de directives de prévention et de contrôle des infections aux établissements de santé. Au titre des mesures de protection sociale, la couverture des factures d’électricité pour les ménages vulnérables et le maintien de mécanismes de contrôle des prix et d’approvisionnement en aliments de base seront garantis.

Pour soutenir l’emploi salarié et l’économie, le gouvernement prévoit de suspendre les dépenses non prioritaires dans le budget et d’augmenter corrélativement les dépenses sociales, de différer le paiement des impôts des entreprises les plus touchées, et de reporter les échéances au niveau fiscal et des cotisations de sécurité sociale pour les entreprises qui s’engagent à continuer à payer leurs salariés.

Avec à peine un million d’habitants, Djibouti présente l’un des taux les plus élevés de cas de Covid-19 dans la Corne de l’Afrique. Pour contenir la propagation du virus, le gouvernement a pris des mesures portant sur la suspension des activités sociales et commerciales non essentielles, la fermeture des liaisons aériennes et maritimes, le confinement et le couvre-feu partiels.

La crise met en péril les récents progrès socioéconomiques du pays et accroît sa vulnérabilité à l’instabilité politique et aux chocs des aléas climatiques. D’importantes invasions de criquets au cours de l’année écoulée, ont aggravé l’insécurité alimentaire dans la Corne de l’Afrique.

Selon le scénario pessimiste, le PIB réel de Djibouti en 2020 devrait connaître une contraction de 3,8 %, menaçant quelque 40 000 emplois.

Les subventions de la Banque répondent parfaitement aux objectifs de développement de Djibouti et à ceux de son Fonds d’urgence et de solidarité face au Covid-19. Cette intervention s’inscrit également dans le cadre de la Stratégie décennale de la Banque, de sa Stratégie d’intégration régionale pour l’Afrique de l’Est et de ses efforts plus larges pour combattre la fragilité et renforcer la résilience en Afrique.

Distribué par APO Group pour African Development Bank Group (AfDB).

Contact médias :
Olufemi Terry
Département de la communication et des relations extérieures
Banque africaine de développement
Courriel : o.terry@afdb.org

À propos du Groupe de la Banque africaine de développement :
Le Groupe de la Banque africaine de développement (www.AfDB.org) est la première institution de financement du développement en Afrique. Il comprend trois entités distinctes : la Banque africaine de développement (BAD), le Fonds africain de développement (FAD) et le Fonds spécial du Nigeria (FSN). Présente sur le terrain dans 41 pays africains et disposant d’un bureau externe au Japon, la Banque contribue au développement économique et au progrès social de ses 54 États membres de la région. Pour plus d’informations : www.AfDB.org

SOURCE
African Development Bank Group (AfDB)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut