Accueil / Auto & Transports / Dodge Rampage Concept (Genève 2006) – Pick-up d’un nouveau genre

Dodge Rampage Concept (Genève 2006) – Pick-up d’un nouveau genre

Dodge Rampage Concept (Genève 2006) – Pick-up d’un nouveau genre

Vous aimez les pick-up, mais vous regrettez leurs gènes trop utilitaires. Vous avez une petite famille, mais vous souhaitez un véhicule capable d’emmener vos planches de surf. Le Rampage, s’il est commercialisé, pourrait vous intéresser.

Un vent nouveau semble souffler sur le continent américain, puisqu’ après l’annonce par le gouvernement américain d’investissements accrus dans la recherche de carburants alternatifs, Dodge donne le la à une nouvelle ère, dans la catégorie des véhicules dits “de loisirs”.

Le Dodge affiche des dimensions à l’américaine, avec une longueur de 5,15 m, alors que l’empattement est assez exceptionnel avec 3,61 m. Ceci devrait augurer d’une belle habitabilité pour les passagers arrière, qui jouissent par ailleurs de portières coulissantes et d’un marchepied escamotable pour faciliter l’accès à bord.

En outre, —et à l’image du Chrysler Grand Voyager—, le Rampage bénéficie de l’excellent système Stow’n Go™, permettant de replier la banquette sous le plancher et d’obtenir une surface de chargement plane.

Si le style —costaud— ne fait planer aucun doute quant au pedigree de l’engin, il faut jeter un coup d’oeil aux caractéristiques techniques pour se rendre compte du changement.

Premier élément de cette conversion, le mode de transmission. On connaissait les pick-up propulsion et 4×4, il faudra désormais se faire à l’idée qu’ils existeront en traction. Le Rampage démontre ainsi son orientation routière, d’autant qu’il fait également confiance à une structure monocoque et à un train arrière indépendant (en lieu et place du sempiternel pont rigide).

Fidèle à sa politique “sportive”, Dodge gave son Rampage d’un bon gros V8 5.7 Hemi, que l’on retrouve chez nous européens, sous le capot de la Chrysler 300 C ou du Jeep Grand Cherokee.

Avec 345 ch et 508 Nm de couple, le conducteur n’aura aucun mal à convoyer toute la famille, avec des reprises largement suffisantes pour dépasser les interminables files de camions.

Mais ce n’est pas tout, puisque le pick-up a aussi—toutes proportions gardées—, la fibre environnementale. En effet, il embarque deux moteurs électriques développant 82 ch. Cette association hybride autorise le Rampage à rouler “propre” en ville, ou à faible charge.

Reste à savoir si le train avant supportera la déferlante de couple…

Plus proche d’une berline, mais ne reniant pas ses origines, le Dodge Rampage avance des solutions jusque là négligées par les constructeurs américains. Ces arguments pourraient bien faire la différence lors d’une éventuelle production en série et une hypothétique commercialisation en Europe.

Julien Marcos
challenges.fr

Aller en haut