mardi 20 octobre 2020
Accueil / Finances / Doing Business : le rapport de la Banque mondiale suspendu pour « irrégularités dans les données »

Doing Business : le rapport de la Banque mondiale suspendu pour « irrégularités dans les données »

Doing Business : le rapport de la Banque mondiale suspendu pour « irrégularités dans les données »
La Banque mondiale suspend la publication du rapport Doing Business en raison d’« irrégularités dans les données » relayées dans les rapports Doing Business 2018 et 2020, publiés en 2017 et 2019. Un audit est en cours.

Prévu au d’octobre, le rapport Doing business 2021 sera retardé. La Banque mondiale annonce la suspension de la publication en raison d’« irrégularités dans les données » dans les rapports 2018 et 2020, respectivement publiés en octobre 2017 et 2019, annonce-t-elle dans un communiqué publié jeudi 27 août.

Pour retracer les incohérences et surtout garantir « l’intégrité et l’impartialité des données » relayées par la Banque mondiale, ses experts vont procéder à un examen et une évaluation des changements de données survenus après le processus d’examen des données institutionnelles pour les cinq derniers rapports Doing Business. En outre, un audit interne indépendant sera réalisé au niveau des processus de collecte et d’examen des données.

La suspension de la publication restera en vigueur le temps de l’évaluation, a souligné la Banque mondiale, sans en préciser la durée.

Les pays concernés sont avisés

« Le Conseil d’administration de la Banque mondiale a été informé de la situation, tout comme les autorités des pays les plus touchés par les irrégularités dans les données. […] Nous agirons sur la base des résultats et corrigerons rétrospectivement les données des pays les plus touchés par les irrégularités », indique l’institution de Bretton Woods dans son communiqué sans préciser les pays concernés par ces irrégularités.

C’est la première fois en 17 ans d’existence que la publication du rapport Doing Business est suspendue. Au fil des ans, cette étude était devenue un outil de référence pour les investisseurs à travers le monde, mais aussi un objet de critiques, parfois considéré comme « un outil d’influence à la faveur de certains ». Des critiques que la procédure en cours à la Banque mondiale viendrait également démonter ?

Quelques pays africains brillent particulièrement dans le Doing Business depuis quelques années en raison de la qualité de leur environnement des affaires. C’est le cas de l’île Maurice et Rwanda, respectivement 13ème et 38ème dans l’édition 2020. L’autre grande surprise a été le Togo qui a gagné 40 places pour s’établir 97è sur 190 économies à travers le monde dans le Doing Business 2020, grâce aux réformes menées par le gouvernement.

afriquelatribune

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut