Accueil / Développement / DONALD AH CHUEN : «NOUS ALLONS ÉTENDRE NOS ACTIVITÉS EN AFRIQUE»

DONALD AH CHUEN : «NOUS ALLONS ÉTENDRE NOS ACTIVITÉS EN AFRIQUE»

DONALD AH CHUEN : «NOUS ALLONS ÉTENDRE NOS ACTIVITÉS EN AFRIQUE»
Donald Ah Chuen, CEO du groupe ABC

La diversification a été toujours au cœur de nos activités, insiste le professeur Donald Ah Chuen, Chief Executive Officer du groupe ABC. à l’occasion du 85e anniversaire d’ABC Foods, il revient sur le parcours et la vision du groupe tout en évoquant ses projets futurs.

ABC Foods vient de fêter ses 85 ans. Qu’est-ce qui explique la longévité et la réussite de cette société ?

Beaucoup de facteurs y ont contribué. D’abord, ce sont les valeurs ancestrales qui nous ont vraiment aidé à grandir. Quand on travaille ensemble, cela donne de nombreux avantages. Les salaires importent peu et on travaille avec dévouement. La discipline et l’honnêteté dans le travail sont également importantes. Être honnête avec les partenaires, les clients et les fournisseurs est indispensable pour se développer dans les affaires.Tout ne se fait pas en seul jour, il faut toujours persévérer. Si aujourd’hui on est devenu un conglomérat, c’est grâce au bon travail effectué de génération en génération.

Comment voyez-vous l’avenir du groupe ?

La diversification a été toujours au cœur de nos activités. Si ABC Foods était, à ses débuts, une petite boutique en face du marché central à Port-Louis, celle-ci s’est diversifiée au fil des années et constitue aujourd’hui une référence dans le domaine de la distribution alimentaire à Maurice. De plus, on a créé une usine à Beaux-Songes pour produire de la sauce de soja, de la sauce de tomate et des boîtes de conserve. Par ailleurs, notre groupe a lancé la Mauritius Union Insurance.

Maintenant, nous sommes le concessionnaire des voitures de la marque Nissan. Depuis une quinzaine d’année, on a crée ABC Finance Leasing qui est devenue une banque. Aujourd’hui, on a la relève. La succession est importante pour la continuité du business familial. Mon fils s’occupe d’ABC Motors. Mon neveu est responsable du côté de la banque et des services financiers. Les petits-enfants sont à l’étranger pour les études. Ensuite, ils nous rejoindront .

Quels sont les projets futurs du groupe ?

Nous souhaitons une expansion dans le secteur des services financiers en Chine. Par ailleurs, nous voulons pousser les investisseurs chinois à aller en Afrique en utilisant Maurice comme plateforme. Comme nous sommes déjà dans les services financiers, nous estimons qu’il y a une opportunité pour les investisseurs chinois d’apporter des fonds à Maurice pour faire des affaires en Afrique. Nous souhaitons aussi entrer en partenariat avec ces investisseurs chinois et étendre nos activités dans les pays africains. Cela permettra à Maurice de devenir une plateforme d’investissement. Je pense qu’il y a aussi des opportunités à saisir en Afrique dans le secteur éducatif.

Quels sont les défis que doivent relever les opérateurs dans le contexte économique actuel ?

Il faut que toute la population mauricienne participe, peu importe son secteur d’activité. Par exemple, si on parle du secteur du tourisme, l’accueil dans les hôtels ne suffit pas. Il doit être dans la rue, dans les restaurants… C’est primordial. Idem pour d’autres secteurs d’activités. Le travail doit être fait d’une façon très professionnelle et avec efficacité. Nous sommes dans un monde hautement compétitif. Le client qui vient à Maurice va nous comparer avec d’autres pays. Mais je trouve que les entreprises mauriciennes font de gros efforts.

LEENA GOORAYA-POLIGADOO /
defimedia.info

Aller en haut