Accueil / Tic & Telecoms / E-CFA : Une nouvelle monnaie numérique bientôt disponible dans l’espace UEMOA

E-CFA : Une nouvelle monnaie numérique bientôt disponible dans l’espace UEMOA

E-CFA : Une nouvelle  monnaie numérique  bientôt disponible dans l’espace UEMOA

Mise à jour: 11 Avril 2017

 

Les internautes dans l’espace UEMOA auront bientôt leur monnaie numérique: l’e-CFA. Qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’un billet numérique qui peut s’échanger comme un billet physique émis par une Banque centrale. Le fondateur de cette monnaie est Jonathan Dharmapalan . Il est aussi le fondateur d’E-currency Mint Limited, une start-up installée en République d’Irlande, et qui a mis au point l’e-CFA.

Le fondateur du e-CFA a expliqué à nos confrères de rfi.fr, que pour réaliser une transaction, il sera possible désormais de débiter un compte bancaire et en créditer un autre, « ou bien échanger physiquement un billet de 10 dollars ou 10 euros qui passeront de votre main à la mienne. » « Nous avons créé une technologie qui permet cet échange-là de manière numérique » a souligné le fondateur. Il a aussi ajouté que l’e-CFA dépend d’une zone économique et monétaire, il est émis par une Banque centrale et c’est là toute la différence. C’est pourquoi il ne faut pas confondre cette monnaie africaine au bitcoin, la devise pionnière du numérique a indiqué Dharmapalan.

(…)

La Tunisie a également lancé l’année dernière son e-dinar. Avec l’e-CFA le continent africain devient donc le plus précurseur au monde dans la monnaie numérique. Singapour, la Chine, la Suède envisagent aujourd’hui de se jeter dans le bain.
Pour ce qui est de la particularité du Cryptogramme de cette devise numérique, il ressort que les billets physiques sont marqués d’un filigrane et d’un numéro de série afin d’éviter les faux. Les e-CFA disposent eux d’un système de sécurité numérique, à travers un code cryptographique. Si son succès se confirmait, elle sera alors étendue à tous les pays de la zone UEMOA précisent nos confrères.

Balguissa Sawadogo
/ecodafrik

Aller en haut