Accueil / Tic & Telecoms / e-Commerce: La guerre des “Buy” boutons

e-Commerce: La guerre des “Buy” boutons

e-Commerce: La guerre des “Buy” boutons

Tout comme le mythique personnage du même nom, le chinois Alibaba ne cesse de remplir sa caverne.

Un chiffre pour comprendre l’enjeu: 9 milliards de dollars. C’est la vente réalisée en 24 heures par le chinois Alibaba lors de la journée des célibataires en 2014. Cela va sans dire, l’enjeu est de taille.

Pionnier en la matière, le géant américain Amazon qui avait commencé avec la vente de livres électroniques dans le milieu des années 90, est devenu le leader dans le domaine au État Unis. En 2013, ses ventes s’élevaient à plus de 74 milliards de dollars.
Cependant un autre géant vient titiller Amazon sur son propre terrain. Après une entrée fracassante à Wall Street, le géant chinois de la distribution en ligne, Alibaba, n’a pas fini de remplir sa caverne. Notamment avec des acquisitions et des prises de participation dans des entreprises aux secteurs d’activités aussi divers que variés.

Quatre ans après la scission entre Alipay (système de paiement par internet ) et Alibaba, c’est au tour de eBay de faire scission avec Paypal. En effet PayPal a représenté 41 % du chiffre d’affaires du site d’e-commerce l’an dernier avec un volume de paiement de 55 milliards de dollars au deuxième trimestre. De quoi mettre en appétit.

Reconnaissant que son portefeuille électronique, gWallet, est un échec, Google a annoncé récemment le lancement de son “Buy” bouton qui ne sera disponible en premier lieu que sur mobile. Google rejoint ainsi Twitter qui l’avait emboité le pas il y a déjà un an en introduisant dans les tweets un “Buy” bouton que les utilisateurs pourront utiliser pour faire des achats sans pour autant quitter la plateforme.

Les autres médias sociaux (Facebook, Pinterest) sont sur la même voie, transformer leur plateforme en une place de marché. Tout un programme.

Le nœud de la guerre c’est les données des utilisateurs. Là où les plateformes de socialisation les utilisent en premier lieu pour la publicité ciblée, elles voient dans le paiement par internet une autre source de revenue. Sauf que pour la plupart de ces plateformes les utilisateurs n’y ont jamais introduits des données pour payer quoi que ce soit.

Dés la première utilisation, Amazon, Alibaba et eBay invitent les utilisateurs à enregistrer leurs données de paiement qui seront stockées pour de bon et c’est plus commode pour faire des achats que d’introduire à chaque fois les mêmes données.

Les géants de la distribution en ligne ont une longueur d’avance. Amazon avec son bouton “One Click” permet à l’utilisateur de faire un paiement avec un seul clique. Technologie brevetée au État Unis et utilisée par Apple et d’autre acteurs qui font leur entrée dans la monétique.

Cette guerre n’est qu’à ses débuts et les nouveaux engagés ne s’y retrouvent pas encore. Comme quoi il n’est pas facile de changer de modèle économique au grè des vents.

Ismaël Abdoul DIOP,
Ingénieur Informaticien, Webmaster de Financial Afrik

Aller en haut