jeudi 22 août 2019
Accueil / Finances / Eau potable : BMCE Bank of Africa lance «Cap Bleu» pour une gestion intelligence

Eau potable : BMCE Bank of Africa lance «Cap Bleu» pour une gestion intelligence

Eau potable : BMCE Bank of Africa lance «Cap Bleu» pour une gestion intelligence
Dans un communiqué rendu public ce vendredi 19 avril, le groupe bancaire marocain BMCE Bank of Africa a annoncé le lancement d’une nouvelle ligne de financement destinée à la gestion des ressources en eau.

Ce vendredi 19 avril, BMCE Bank of Africa a annoncé le lancement d’une nouvelle ligne de financement pour une gestion intelligente de l’eau. Dans un communiqué rendu public, le groupe a indiqué que cette ligne baptisée «Cap Bleu», fait suite aux accords de partenariats signés lors de la COP22, avec l’Agence française de développement (AFD) et la Banque européenne d’investissement (BEI). Cap Bleu traduit a-t-on ajouté, l’engagement de la banque marocaine en faveur de l’adaptation au changement climatique dans le contexte du stress hydrique que connaît le monde entier, et tout particulièrement le continent africain. « Après les solutions Cap Energie et Cap Valoris destinées à financer, respectivement, l’énergie durable et la gestion des déchets, BMCE Bank Of Africa affirme de nouveau son engagement en finance à impact positif, et lance une ligne exclusive Cap Bleu », lit-on dans le communiqué.

Prêt aux opérateurs publics et privés

BMCE Bank of Africa a indiqué que cette ligne de financement porte sur un prêt destiné aux opérateurs privés et publics dans l’industrie, le secteur d’eau, l’agriculture, l’immobilier ou l’hôtellerie. Les fonds mis à disposition devront servir à financer des investissements et des biens d’équipement des projets de prétraitement et traitement des eaux usées, à l’assainissement, à la réduction de la consommation d’eau, et à la réutilisation des eaux traitées.

«Cap Bleu» accorde à ses bénéficiaires quelques avantages notamment, un financement pouvant atteindre 100% des coûts d’investissement, une bonification du taux d’intérêt et d’une assistance technique gratuite, a-t-on également indiqué.

afrique.latribune

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut