Accueil / Tic & Telecoms / Ebano Finance le site de rencontre pour PME africaines

Ebano Finance le site de rencontre pour PME africaines

Ebano Finance le site de rencontre pour PME africaines

Les sites de rencontre ce n’est pas seulement pour trouver l’homme ou la femme de sa vie ! Cela peut servir aux entreprises. Ebano Finance une société fondée il y a huit mois par François Jay se propose de mettre en relation via une plateforme numérique les entreprises africaines grosses ou petites et les fonds d’investissement internationaux. Une façon originale et efficace d’apporter du capital à l’Afrique.

En Afrique les entreprises ont des relations difficiles avec les banques. Argent trop cher, banquiers frileux. Pour trouver du capital, elles peuvent donc se tourner vers les fonds d’investissement, encore faut-il les connaître et se faire connaître. C’est l’objet de la plateforme créée par François Jay, Ebano Finance. Un site de mise en relation où l’entreprise peut rencontrer des partenaires, financier s’entend. C’est gratuit explique François Jay, il suffit de s’inscrire.

« Et là vous devenez visible pour des investisseurs qui nous ont donnés leurs critères d’investissement. Et en fait, on va leur donner progressivement un certain nombre d’informations sur les sociétés inscrites sur notre plateforme. Ils vont nous demander plus d’informations détaillées. Puis on appelle la société, on leur dit que des investisseurs sont intéressés ; Jusque là le contact est anonyme. C’est-à-dire qu’ils ne savent pas qui vous êtes et ils ne peuvent pas vous joindre directement. On finira par leur donner ou leur vendre le contact de la société mais ce sera seulement à partir du moment où ils auront vu qui vous étiez, et qu’ils sont vraiment intéressés. »

Pour séduire un investisseur, l’entreprise ne doit pas seulement montrer son meilleur profil sur le site, elle doit aussi d’une certaine façon se déshabiller. En communiquant ses bilans et ses comptes d’exploitation entre autres. Les données sont sécurisées, explique François Jay. Pas de risque qu’elles tombent entre de mauvaises mains.

« Nous avons pris toutes les précautions juridiques et légales avec les investisseurs qui signent des engagements. Ce sont des investisseurs professionnels et dont la signature vaut quelque chose au sens ou s’ils enfreignent leurs engagements, leur réputation sur la place financière est dévastée instantanément… »

Les fonds d’investissement proposent des prises de participations minoritaires et un accompagnement en gestion. Une offre qui s’adresse aux grandes et aux petites entreprises, voire même aux startups. Depuis six mois, Janvier Régis Habimana gère au Rwanda les activités d’Ebano Finance. Et les résultats sont déjà là.

« Il y a quelques dizaines de sociétés qui sont inscrites sur la plateforme Ebano. On en a identifié six qui correspondent aux critères et on est en train de les mettre directement en contact avec les investisseurs, deux sont déjà en contact. On espère que d’ici mai prochain, on aura des sociétés qui auront engrangé des investissements grâce à la plateforme Ebano. »

Le site est gratuit pour les entreprises, payant pour les investisseurs, Ebano Finance demande en outre une commission sur la transaction lorsqu’elle est conclue.

rfi

Aller en haut