vendredi 07 mai 2021
Accueil / Développement / Ebola en RDC : l’OMS envoie des vaccins et des experts au Nord-Kivu

Ebola en RDC : l’OMS envoie des vaccins et des experts au Nord-Kivu

Ebola en RDC : l’OMS envoie des vaccins et des experts au Nord-Kivu

Le nouveau cas d’Ebola a été confirmé dans la zone de santé de Butembo située dans la province du Nord-Kivu.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a envoyé des vaccins contre Ebola en République démocratique du Congo (RDC), après la résurgence, dimanche, du virus et la mort d’une femme des suites de cette maladie dans l’est du pays.

« Des vaccins contre le virus Ebola sont en cours d’envoi dans la région et nous espérons que la vaccination commencera dès que possible », a déclaré, lundi, le Directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d’une conférence de presse organisée virtuellement depuis Genève.

L’agence sanitaire mondiale de l’ONU a dépêché une équipe d’épidémiologistes sur place. « L’OMS a envoyé une équipe de réponse rapide pour apporter son soutien en cas de besoin », a précisé le Dr Tedros. Et grâce à « l’énorme capacité » mise en place lors de la dernière épidémie en RDC, les autorités sanitaires provinciales congolaises ont « une expérience significative dans la réponse au virus et dans la prévention de sa transmission ».

Aucun autre cas d’Ebola n’a été identifié

Le nouveau cas d’Ebola a été confirmé dans la zone de santé de Butembo située dans la province du Nord-Kivu. La femme infectée a présenté pour la première fois des signes de la maladie le 1er février, avant de décider deux jours plus tard de se rendre dans un centre hospitalier de Matanda, toujours dans la zone de Butembo où un précédent foyer d’Ebola a été déclaré en juin de l’année dernière. Le Dr Tedros a précisé que cette femme qui est décédée était mariée à un survivant du virus.

Sur le terrain, les épidémiologistes de l’OMS sont en train d’enquêter. Plus de 70 contacts ont été identifiés. L’agence onusienne aide les autorités locales et nationales à les retrouver et à leur fournir des soins si nécessaire.

« Jusqu’à présent, aucun autre cas d’Ebola n’a été identifié en RDC, mais il est possible qu’il y ait d’autres cas car la femme a eu des contacts avec de nombreuses personnes après être devenue symptomatique », a souligné le Dr Tedros.

Ce nouveau cas détecté à Butembo a été enregistré après l’annonce, le 18 novembre 2020, de la fin officielle de la onzième épidémie de la maladie à virus Ebola dans la province de l’Équateur dans le nord-ouest de la RDC qui a causé la mort de 55 personnes.

 

UN News.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut