Accueil / Développement / Economie: le budget 2018 passe de 15 912 milliards à 20. 155 milliards GNF

Economie: le budget 2018 passe de 15 912 milliards à 20. 155 milliards GNF

Economie: le budget 2018 passe de 15 912 milliards à 20. 155 milliards GNF

Les ministres de l’Economie, du Budget ainsi que le gouverneur de la Banque Centrale étaient ce mercredi 1er novembre devant les députés pour procéder à la présentation du projet de la loi de finances initiale 2018 et la politique monétaire de la Banque Centrale.

Le projet de loi de finances pour 2018 vise, selon le ministre du Budget, à consolider les résultats obtenus ces dernières années dans les efforts de stabilisation du cadre macroéconomique et budgétaire en vue d’accélérer la croissance économique, de réduire la pauvreté, de créer des emplois et de promouvoir le développement du secteur privé dans notre pays.

Le budget de l’année 2018, s’élève à 20. 155 milliards de francs guinéens contre 15 912 milliards soit une augmentation de 4 000 milliards environ. S’agissant des recettes, le budget tourne autour de 15 000 milliards avec un déficit budgétaire qui tourne autour de 2 200 000 milliards.

Parlant de l’augmentation des 4 000 milliards fg sur le budget de cette année, le président de la commission économique et financière de l’Assemblée Nationale ; Michel Kamano a promis d’examiner avec ses pairs dans les détails d’où vient ce montant, comment cette somme va être utilisée, est-ce que la priorité est d’accorder aux secteurs sociaux, au secteur économique, dans quelle proportion, pour que les hypothèses de croissance puissent reposer sur du solide.

Dans son allocution, la ministre de l’Economie Maladho Kaba a tout d’abord indiqué qu’après deux années éprouvantes, l’activité économique a rebondi sur le plan national avec un taux de croissance estimé à 6,6% en 2016 et projeté à 6,7 % en 2017. «La dette publique extérieure a été contenu à 24% du produit intérieur brut, le taux de change a été stabilisé et les réserves de change ont augmenté», a fait savoir la ministre de l’Economie.

Parlant du budget proprement dit, la ministre a souligné que ce budget soumis aux députés pour examen et adoption s’inscrit dans le cadre d’une politique d’endettement soutenable et consacrée aux financements de nos besoins d’investissements.

guineenews

Aller en haut