Accueil / Développement / Economie-Paradis Fiscaux : La Tunisie “sortie” de la liste Noire de l’Union Européenne

Economie-Paradis Fiscaux : La Tunisie “sortie” de la liste Noire de l’Union Européenne

Economie-Paradis Fiscaux :     La Tunisie “sortie” de la liste Noire de l’Union Européenne

C’est officiel, depuis le 23 janvier 2018, l’Union Européenne, a retiré la Tunisie de sa liste noire des juridictions non coopératives en matière fiscale.

 

L’information de cette perspective heureuse pour Tunis avait déjà été dévoilée par la publication confidentielle,  Lalettredaffaires.com,  sur son site internet, le 18 janvier 2018. Cette publication révélait alors qu’un petit groupe de huit juridictions, devaient se voir relativement “blanchies”. Notamment le Panama, la Corée du Sud, les Emirats Arabe Unis, la Mongolie, Macao, Grenade et la Barbade en plus de la Tunisie. Elle indiquait en sus, que la Namibie, l’autre pays africain “blacklisté” ne devait pas connaître la même bonne fortune que la Tunisie.

 

Si on en croit,  Lalettredaffaires.com, la retouche par l’UE de sa liste noire avait été motivée par le fait que les huit juridictions fraîchement rédimées avaient fourni à l’UE, des engagements pour faire évoluer leurs règles fiscales.

 

Il faut reconnaître que la citation de la Tunisie sur cette “liste noire” européenne avait surpris quelque peu ! Ce pays, faisant partie, -avec la Cameroun, la Côte d’Ivoire et le Nigeria- des juridictions africaines qui avaient affiché leur bonne disposition à signer la « Convention multilatérale pour la mise en œuvre des mesures relatives aux conventions fiscales pour prévenir l’érosion de la base d’imposition et le transfert de bénéfices » signée par 70 pays le 07 juin 2017.

 

La Rédaction 

 

Aller en haut