Accueil / Mines & Energies / EDF se lance dans l’éolien en Chine

EDF se lance dans l’éolien en Chine

EDF se lance dans l’éolien en Chine

Le groupe énergétique français EDF a annoncé mardi son intention de se lancer dans l’éolien en Chine en prenant le contrôle de la société chinoise UPC Asia Wind Management (AWM), basée à Hong Kong.

EDF, déjà présent dans le pays au travers de ses activités dans le nucléaire, le thermique, l’hydraulique et les services énergétiques, détient désormais par le biais de sa filiale EDF Energies Nouvelles 80% de UPC AWM, la société locale UPC China et le fonds d’investissement américain Global Environment Fund (GEF) restant actionnaires à hauteur de 20%, indique un communiqué.

Le montant de l’opération n’a pas été communiqué.

“Dans le cadre de la stratégie d’EDF, CAP 2030, notre ambition est d’accélérer notre production d’électricité bas-carbone, grâce à un mix énergétique diversifié où nucléaire et énergies renouvelables sont complémentaires”, a souligné le PDG d’EDF, Jean-Bernard Lévy, cité dans le communiqué. “Notre développement sur des marchés à forts potentiels comme la Chine s’inscrit parfaitement dans cette dynamique”.

La consommation d’énergie s’est envolée en Chine ces dernières années, parallèlement à la croissance du pays. Le charbon occupe pour l’instant environ 70% du mix énergétique du pays.

Mais Pékin a “pour ambition d’atteindre 200 gigawatts (GW) de capacité installée éolienne d’ici 2020, soit une augmentation en moyenne de 15 GW par an”, indique EDF qui assure être “le premier grand acteur énergéticien européen à prendre pied sur le marché chinois des énergies renouvelables avec des ambitions importantes”.

Avec ce partenariat, le groupe français accroît par ailleurs son portefeuille éolien de plus d’1,3 gigawatts (GW), en développement, en construction ou en exploitation dans le pays, et est désormais à la tête de plus de 10 GW en exploitation dans le monde.

afp/20minutes.fr

Aller en haut