dimanche 25 octobre 2020
Accueil / Mines & Energies / ÉGYPTE : un appel d’offres pour l’exploitation du parc éolien de Gabel El-Zeit (220 MW)

ÉGYPTE : un appel d’offres pour l’exploitation du parc éolien de Gabel El-Zeit (220 MW)

ÉGYPTE : un appel d’offres pour l’exploitation du parc éolien de Gabel El-Zeit (220 MW)

La New and Renewable Energy Authority (NREA) a lancé récemment un appel d’offres pour l’exploitation et la maintenance du parc éolien de Gabel El-Zeit de 220 MW, dans le golfe de Suez en Égypte. Les entreprises intéressées par l’appel à manifestation d’intérêt ont jusqu’au 11 octobre 2020 pour soumettre leurs offres.

Après l’avortement de son projet de création d’une filiale pour l’exploitation et la maintenance des parcs éoliens en Égypte, la New and Renewable Energy Authority (NREA) se tourne vers des entreprises privées. Ainsi, l’organisme gouvernemental égyptien responsable de la promotion et du développement des projets d’énergies renouvelables nord a publié récemment un avis d’appel d’offres pour l’exploitation et la maintenance du parc éolien de Gabel El-Zeit, dans le golfe de Suez. L’installation affiche une capacité de 220 MW.

Les entreprises intéressées par l’appel d’offres ont jusqu’au 11 octobre 2020 pour se manifester. La société retenue signera un contrat avec NREA pour l’exploitation et la maintenance du parc éolien de Gabel El-Zeit sur une période de 5 ans.

Une installation inaugurée en 2018

Le parc éolien de Gabel El-Zeit est composé de 110 turbines de 2 MW chacune. L’installation, réalisée par Siemens Gamesa a été inaugurée en juillet 2018 par le président égyptien Abd El-Fattah El-Sisi. Le contrat de construction a été signé le 19 février 2015 entre l’entreprise espagnole et NREA. « Ce parc ajoute environ 1 % de la capacité totale de production d’électricité en Égypte, réduisant les émissions de dioxyde de carbone de 494 000 tonnes par an », indiquait le président Abd El-Fattah El-Sisi lors de la cérémonie d’inauguration du parc en 2018.
Le projet a été financé grâce à un prêt de 350 millions de dollars (plus de 5,5 milliards de livres égyptiennes) octroyé par l’Agence japonaise de coopération internationale (Jica).

afrik21.africa

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut