Accueil / Mines & Energies / Elon Musk dévoile un toit solaire sans panneaux

Elon Musk dévoile un toit solaire sans panneaux

Elon Musk dévoile un toit solaire sans panneaux

Le PDG de Tesla a dévoilé un produit élaboré conjointement avec SolarCity dans l’espoir de démontrer l’intérêt d’une fusion contestée par plusieurs actionnaires.

Pour sa conférence vendredi 28 octobre, Elon Musk avait choisi comme décor Wisteria Lane, la rue fictive pleine de maisons typiquement américaines où a été tournée la série “Desperate Housewifes”, dans les studios d’Universal à Los Angeles.

Le choix avait de quoi surprendre mais le mystère a vite été élucidé : les maisons servaient de démonstration pour son nouveau produit d’appel, une collaboration entre Tesla et SolarCity, deux entreprises qui sont en cours de fusion. Le PDG du fabricant de voitures électriques et premier actionnaire de la société de panneaux solaires y a fait installer son nouveau système de toit photovoltaïque, annoncé cet été, composé de tuiles ressemblant à s’y méprendre à celles des maisons traditionnelles. Il ne s’agit plus d’un module intégré ultérieurement pour chapoter la maison, mais d’une toiture intégrée dès sa construction.

Alors que le secteur photovoltaïque n’est pas en bonne santé aux Etats-Unis, Elon Musk a décidé de s’attaquer au problème de l’esthétisme des panneaux solaires, qui constitue un frein à une adoption généralisée par les particuliers. “Nous voulons les rendre aussi attractifs que les voitures électriques le sont devenues”, a-t-il expliqué.

D’autres entreprises le font déjà

L’entrepreneur sud-africain a présenté le toit solaire comme une nouveauté, mais des concurrents incorporent déjà leurs installations photovoltaïques au bâti, indique Costa Samaras, spécialiste des infrastructures énergétiques à la Carnegie Mellon University. Avec des résultats mitigés : le déploiement a été limité jusqu’ici car “les panneaux solaires ajoutés à des toits existants sont plus faciles à installer, moins chers et durent plus longtemps”, indique Costa Samaras.

Les toits solaires seraient également moins efficaces pour transformer l’énergie du soleil en électricité, selon Green Tech Media. “Il y a une longue liste de sociétés qui ont essayé et échoué”, indique Jesse Jenkins, chercheur spécialisé sur l’énergie au MIT. Après 6 ans, Dow Chemicals a mis fin à son offre dans ce domaine en juillet dernier.

Ce qui pourrait changer la donne est l’efficacité et le prix, mais Elon Musk n’a pas communiqué sur ces deux éléments, indiquant seulement que le prix était “inférieur à celui d’un toit traditionnel qui comprend aussi la facture d’électricité”.

Valoriser le rachat de SolarCity par Tesla

Il a également dévoilé une nouvelle version deux fois plus performante de sa batterie murale pour stocker l’énergie (Powerwall), avec un prix plus élevé (5.500 dollars contre 3.000). “Elle permet d’alimenter les ampoules, les prises et le réfrigérateur d’une maison avec 4 chambres à coucher pour une journée entière. Et indéfiniment si elle est couplée avec un toit solaire”, a-t-il indiqué.

Le but de cet évènement était de montrer l’intérêt du rachat de SolarCity par Tesla pour 2,6 milliards de dollars, alors que les actionnaires doivent voter sur ce mariage le 17 novembre prochain. Elon Musk a insisté sur la complémentarité des différents éléments, présentant sa vision idéale pour le futur: une villa avec un toit solaire, une batterie stockant l’énergie sur le mur et une Tesla dans le garage. Les synergies ne sont cependant pas évidentes pour une grande partie des actionnaires, qui craignent que cette fusion détourne Tesla de ses objectifs ambitieux de commercialisation de la version “low-cost” de sa voiture électrique (à partir de 35.000 dollars), la Model 3, qui doit être livrée en 2017.

 

Anais Moutot
lesechos

Aller en haut