dimanche 20 septembre 2020
Accueil / Finances / Emmanuel Macron appelle à l’annulation massive des dettes africaines

Emmanuel Macron appelle à l’annulation massive des dettes africaines

Emmanuel Macron appelle à l’annulation massive des dettes africaines

Dans ce qui restera comme l’un des discours les plus attendus de son quinquennat, le président français a appelé à l’annulation massive des dettes africaines. «Nous devons aussi savoir aider nos voisins d’Afrique sur le plan économique en annulant massivement leur dette», a-t-il notamment déclaré.

Se rangeant derrière le plaidoyer de son homologue sénégalais, Macky Sall, publié la semaine dernière, Emmanuel Macron déclare être en discussion avec l’OMS pour une prochaine initiative pour l’Afrique. Pour rappel, la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (Cnuced) a demandé, le 30 mars 2020, que les pays en développement reçoivent une aide de 2 500 milliards de dollars afin de surmonter le choc du Covid-19. Dans ce lot, l’instance suggère que 236 milliards de dollars de la dette africaine soient reportés ou annulés.

Du reste, le confinement est prolongé en France jusqu’au 11 mai, “si la propagation du virus continue de ralentir”. “D’ici 15 jours”, le gouvernement présentera un plan de déconfinement, avec une évaluation hebdomadaire de la situation.

A partir de cette date, les crèches et les établissements scolaires “rouvriront progressivement”. En revanche, les établissements d’éducation supérieure ne seront accessibles physiquement qu’à partir de l’été. Il demande aux plus fragiles de rester confinés au delà du 11 mai. Le président a reconnu “des ratés et des faiblesses” quant à l’accès aux masques et aux équipements nécessaires à la crise. Il a indiqué que le pays sera en capacité d’effectuer des tests de dépistages “à toutes personnes ayant présenté des symptômes” à partir du 11 mai. Par ailleurs, à cette date, “l’Etat devra permettre à chacun de se procurer un masque”.

Reste à savoir si l’Afrique francophone et particulièrement l’Afrique inter-tropicale, relativement épargnée par le Covid-19, reconduira elle-aussi ses plans allant du semi-confinement à l’état d’urgence. A ce jour, la pandémie a fait plus de 14.000 morts en France, dont plus de 9000 en milieu hospitalier.

financialafrik

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut