Accueil / Finances / Emprunt obligataire « TPBF 6,50% 2017-2027 »: Entretien avec le Directeur Général de Coris Bourse, Yacouba Sare

Emprunt obligataire « TPBF 6,50% 2017-2027 »: Entretien avec le Directeur Général de Coris Bourse, Yacouba Sare

Emprunt obligataire « TPBF 6,50% 2017-2027 »: Entretien avec le Directeur Général de Coris Bourse, Yacouba Sare

A LIRE AUSSI...
  Le 26 octobre prochain, aura lieu à Ouagadougou, la première cotation publique de l’emprunt obligataire « TPBF 6,50% 2017-2027 ». Pour mieux comprendre cette opération, le Service de la Communication et des Relations Publiques (SCRP) du Trésor Public a approché le Directeur Général de Coris Bourse, Yacouba SARE dont la Société avait été mandatée par l’Etat Burkinabè en juillet 2017 pour mener l’opération de mobilisation de 75 milliards pour contribuer au financement du Plan National de Développement Économique et Social (PNDES). Dans cette interview réalisée par le Service Communication et Relations Publiques(SCRP) de la direction générale du Trésor et de la Comptabilité Publique, Monsieur SARE revient sur le bilan de l’opération, le sens et la portée de l’opération de cotation pour les souscripteurs de l’emprunt et pour les éventuels acheteurs de titres. Lisez plutôt.

SCRP : L’on se souvient que du 07 au 21 juillet dernier, l’État burkinabè à travers Coris Bourse a mené une opération d’emprunt obligataire par appel public à l’épargne dénommée « TPBF 6,50% 2017-2027 ». Pouvez-vous nous faire le point de cette campagne de mobilisation ?

Yacouba SARE (YS) : En effet, dans le cadre du financement des projets du PNDES, l’État a mandaté Coris Bourse de structurer et de mobiliser sur le marché financier régional 75 milliards FCFA. Au terme de la période de souscription de l’emprunt, stratégiquement fixée à deux semaines, l’opération s’est conclue avec un montant mobilisé de 122 milliards FCFA, soit un taux de réussite de 162%. Il faut souligner que les acteurs économiques (personnes morales et physiques) du Burkina Faso et de la sous-région UEMOA ont participé à cette opération d’emprunt de l’État Burkinabè. Au delà de la réussite, c’est la confiance qu’inspire l’État du Burkina Faso auprès des investisseurs qu’il faut retenir.

SCRP : Le 26 octobre 2017, aura lieu, la cérémonie de la première cotation en bourse de cet emprunt. En quoi consiste concrètement cette opération cotation ?

YS : On distingue sur le marché financier deux compartiments que sont le marché primaire ou autrement appelé le marché de l’émission et le marché secondaire aussi appelé Bourse. La première phase de l’emprunt « TPBF 6,50% 2017-2027 » a été réalisée sur le marché primaire du 07 au 21 juillet 2017. La première cotation à la BRVM (Bourse Régionale des Valeurs Mobilières ndlr) de l’emprunt consiste alors à mettre ces nouveaux titres sur le marché secondaire, de sorte à permettre aux détenteurs désireux de céder leurs titres à ceux qui en recherchent. La cotation de l’emprunt à la bourse permet donc de confronter la demande et l’offre sur les titres obligataires « TPBF 6,50% 2017-2027 » sur un marché officiel. Par ce mécanisme on rend liquide les titres, ce qui a été du reste l’un des critères d’attrait de cette opération de l’emprunt. Le détenteur n’est pas tenu de garder les titres sur toute la maturité de 10 ans et selon ses besoins, il peut les céder par le biais de la bourse. De même, ceux qui n’ont pas pu souscrire à l’emprunt au cours de la période de souscription pour diverses raisons, auront l’occasion d’en acheter en se référant aux sociétés de bourse.

SCRP : La cotation de l’emprunt sera mise sur le marché des obligations de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM). Quels seront les retombés ou les avantages pour les souscripteurs ?

YS : Comme indiqué plus haut, la cotation des titres obligataires « TPBF 6,50% 2017-2027 » à la BRVM permettra aux détenteurs desdits titres de pouvoir les transiger à tout moment et en fonction de leurs besoins de liquidité. C’est sans doute un avantage comparé à d’autres titres qui ne sont pas cessibles à la bourse et dont les détenteurs sont obligés de les garder jusqu’à la fin de leur maturité, ou de recourir au marché de gré à gré au risque de minorer la rentabilité de leurs titres.

SCRP : Pouvez-vous nous dire quels acteurs économiques sont attendus à l’occasion de cette cérémonie ?

YS : La cérémonie de première cotation est à la fois une opération technique et un événement de communication. Elle vise à informer l’opinion publique et les investisseurs en particulier, que les titres d’emprunt « TPBF 6,50% 2017-2027 » sont désormais accessibles par le canal de la BRVM. A ce titre, toutes les catégories d’investisseurs sont conviées à cette cérémonie. A savoir, les banques, les sociétés d’assurance, les institutions de prévoyances, les sociétés de toute nature et les particuliers.

 

 

Source DCPM MINEFID

Le titre est de la Rédaction

Aller en haut