Accueil / Tic & Telecoms / En Algérie, la 3G a fait grimper le taux de pénétration Internet de 6,04% à 24,86%

En Algérie, la 3G a fait grimper le taux de pénétration Internet de 6,04% à 24,86%

En Algérie, la 3G a fait grimper le taux de pénétration Internet de 6,04% à 24,86%

L’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT) a dressé le bilan du secteur télécom algérien pour 2014. Il ressort, sous réserve de vérifications, que sur un parc abonné global de 45,489 millions de consommateurs, Djezzy demeure leader dans le GSM avec 18,872 millions de clients, suivi de Mobilis avec 14,454 millions d’abonnés. Ooredoo compte 12,163 millions d’abonnés.

Grâce à la 3G lancé dans le pays en décembre 2013, le taux de pénétration d’Internet s’est nettement amélioré. Il est passé de 6,04% en 2014 à 24,86%. Le segment Internet enregistre 9,8 millions d’abonnés alors qu’il n’avait que 2,3 millions en 2013. La 3G, porteuse de l’Internet mobile, compte 8,2 millions d’abonnés. Ici, c’est Mobilis qui occupe la place de leader avec 3,639 millions d’abonnés. La branche mobile d’Algérie Telecom est talonnée de très près par Ooredoo qui compte 3,607 millions d’abonnés. Djezzy qui n’a lancé la 3G qu’en juillet 2014, bien après ses concurrents, vient en dernière position avec près de 950 000 abonnés.

D’après Mohamed Toufik Bessai, le président de l’Artp, la 3G a surtout suscité l’engouement chez les jeunes avec les formules de smartphones offerts, lancées par les opérateurs. La possibilité d’être connecté en permanence a alors fait grimper le nombre d’abonnement qui augmentera certainement l’année prochaine avec la couverture de nouvelles wilayas. L’internet fixe (ADSL) enregistre 1,5 millions d’abonnées tandis que la « 4G » dite « fixe », lancée il y a peu par Algérie Telecom détient près de 71 000 abonnés.

agenceecofin.com

Aller en haut