jeudi 22 août 2019
Accueil / La une / En Côte d’Ivoire, l’industrie mobile s’unit à la GSMA pour lutter contre le vol des téléphones portables

En Côte d’Ivoire, l’industrie mobile s’unit à la GSMA pour lutter contre le vol des téléphones portables

En Côte d’Ivoire, l’industrie mobile s’unit à la GSMA pour lutter contre le vol des téléphones portables

La Côte d’Ivoire devient le deuxième pays d’Afrique à rejoindre la campagne « We Care »

ABIDJAN, Côte d’Ivoire – La GSMA a annoncé aujourd’hui que l’industrie mobile de la Côte d’Ivoire s’est rassemblée pour soutenir une nouvelle initiative majeure destinée à empêcher l’utilisation d’appareils volés. Cette mobilisation s’inscrit dans le cadre du lancement de l’initiative « We Care » de la GSMA dans le pays, une série de mesures collaboratives visant à fournir aux utilisateurs mobiles un environnement plus sûr et fiable.

Pour marquer l’ouverture de l’événement  « Mobile 360 – West Africa » à Abidjan ce matin, des représentants de la GSMA, les opérateurs mobiles locaux Moov, MTN et Orange ; l’association nationale d’opérateurs  UNETEL ; et l’ARTCI (Autorité de Régulation des Télécommunications/TIC de Côte D’Ivoire), se sont mobilisés pour protéger les particuliers et les entreprises contre le vol et la contrefaçon des appareils mobiles, ainsi que l’utilisation frauduleuse des appareils perdus, qui représentent une problématique persistante dans le pays.

Dans le cadre de cet accord, les opérateurs prendront des mesures pour transmettre les coordonnées des appareils déclarés perdus ou volés à la base de données GSMA IMEI1 afin de les partager avec l’écosystème élargi et de réduire ce type de délit au niveau national et international. L’accès à la base de données et la collaboration des acteurs du secteur permettront aux opérateurs d’échanger des informations relatives à l’identité internationale des équipements mobiles (IMEI). La base de données internationale GSMA IMEI est mise à jour quotidiennement avec les rapports de plus de 100 opérateurs des quatre coins du globe. Ce service protège un milliard de personnes à l’échelle mondiale. Environ 12 millions d’appareils volés ont été bloqués l’année dernière dans le cadre de ce programme.

« Grâce à cette initiative de collaboration public-privé, les opérateurs mobiles contribuent activement à la mise en place d’un environnement de confiance pour les utilisateurs », déclare Akinwale Goodluck, responsable de la région Afrique subsaharienne à la GSMA.  « Une fois le système déployé, la Côte d’Ivoire sera le premier pays d’Afrique subsaharienne à disposer de la participation de plusieurs opérateurs à la liste noire de la GSMA, et donnera à tous les utilisateurs la possibilité de signaler et de bloquer les appareils perdus ou volés sur de multiples réseaux. »

« L’ARTCI se félicite du lancement officiel par M. le Ministre de l’Economie numérique et de la Poste de l’initiative « We Care » en Côte d’Ivoire qui vise à protéger les consommateurs contre le vol de téléphones mobiles, donnant souvent lieu à des agressions physiques et des pertes en vies humaines. L’appui de la GSMA, à laquelle les opérateurs nationaux sont affiliés donnera un coup d’accélérateur à ce projet pour une couverture nationale, sous-régionale (UEMOA / CEDEAO), africaine voire mondiale, du service. A cet effet, j’invite les opérateurs des pays africains en général et des pays de la CEDEAO en particulier à œuvrer pour la mise en œuvre de ce service dans leurs pays respectifs dans le cadre de l’intégration sous-régionale et régionale, » explique Diéméléou A. Bilé, Directeur Général de l’ARTCI.

Nous soutenons les Objectifs de développement durable (ODD)

Par l’entremise de l’initiative We Care de la GSMA, les opérateurs prennent des mesures pour s’assurer que leurs clients bénéficient des avantages transformationnels de la technologie mobile au sein d’un environnement sûr et fiable. L’initiative We Care couvre dix domaines spécifiques : promotion de l’inclusion numérique ; protection de l’enfance ; protection de l’environnement (ex. : gestion des déchets électriques) ; opérations de secours en cas de catastrophe ; contrôle SMS anti-pourriel ; confidentialité sur les appareils mobiles ; industrie mobile et de la santé ; déploiement des infrastructures ; contribution à la sécurité publique et lutte contre le vol de portables.

Lancée en Amérique latine en 2014, l’initiative We Care déploie aujourd’hui 25 campagnes dans toute la région, en collaboration avec 55 opérateurs locaux. Ces campagnes soutiennent les Objectifs de développement durable de l’ONU et permettent à l’industrie mobile d’avoir un impact au niveau local. Le lancement de la charte professionnelle Child Online Protection au Kenya en novembre 20182 fut la première initiative We Care déployée en Afrique.

Gertrude Kone Kouassi, Directeur exécutif de l’UNETEL

« L’UNETEL se réjouit de voir mettre en œuvre en Côte d’Ivoire un programme permettant de lutter contre le fléau des vols de terminaux. Sous le parrainage du Ministère de l’Economie Numérique et de la Poste, l’ensemble des acteurs concernés, à savoir l’Autorité de Régulation du secteur des Télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire (ARTCI), et le secteur privé représenté par les opérateurs de communications électroniques, a en effet décidé de participer activement au programme We Care de la GSMA qui fournira une plate-forme technique permettant de faciliter la neutralisation des terminaux après qu’ils aient été déclarés volés. L’UNETEL, dans son rôle d’aide à la mise en œuvre d’une démarche consensuelle pour le développement harmonieux du secteur, va s’impliquer activement auprès de tous les acteurs pour une opérationnalisation rapide de la solution au bénéfice de nos populations. »

Bamba Mamadou, Directeur Général d’Orange Côte d’Ivoire :

« Nous nous réjouissons que ce programme « We Care » soit mis en œuvre de façon concertée par toutes les parties prenantes du secteur des télécommunications. La protection des actifs de nos clients est un sujet primordial pour Orange Côte d’Ivoire. Il est de notre responsabilité en tant qu’opérateur digital et engagé de mettre tout en œuvre pour réduire les risques liés à notre activité, en l’occurrence les vols de téléphones. »

Freddy Tchala, CEO MTN CI

« En tant qu’entreprise responsable et citoyenne, MTN CI a en permanence le souci du bien-être et de la sécurité de la population et de ses abonnés en particulier, ainsi que la protection de leurs biens. MTN CI ne peut donc qu’encourager cette belle initiative des acteurs de notre industrie de travailler ensemble à rendre effectif le blocage des terminaux déclarés perdus ou volés, et saluer à sa juste valeur la GSMA pour son inestimable support. Ensemble, « We Care » ! »

Lhoussaine Oussalah, DG ATLANTIQUE TÉLÉCOMS CI (MOOV)

« Atlantique Télécom Côte d’Ivoire attache une grande importance à la protection des données personnelles de ses clients. C’est pourquoi elle se réjouit et s’engage concrètement dans la lutte contre le vol des téléphones mobiles, impulsée de façon consensuelle par les acteurs de la GSMA à travers le programme « We Care ». Nous saluons l’engagement de toutes les parties prenantes. Engagement qui devrait aboutir à la fourniture de solutions novatrices de sécurisation de nos consommateurs. Et de fait, renforcer la confiance en l’industrie Télécom ivoirienne. »

-FIN-

Notes aux rédacteurs :

1La GSMA possède un système unique baptisé « International Mobile Equipment Identity Database » (IMEI Db). Il s’agit d’une base de données mondiale centralisée contenant des informations de base relatives aux plages de numéros de série (IMEI) de millions d’appareils mobiles (ex. téléphones portables, cartes de données d’ordinateur portable, etc.) et utilisées à l’échelle mondiale.

L’IMEI est un numéro à 15 chiffres utilisé pour identifier un appareil sur un réseau mobile. L’industrie mobile utilise ces identifiants pour améliorer le fonctionnement et décourager les vols et la contrefaçon. La GSMA fournit l’accès à la base de données IMEI Db aux opérateurs de réseau 3GPP, aux fabricants d’appareils et aux acteurs agréés du secteur. Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter www.gsma.com/services/gsma-imei/imei-blacklisting/

2Durant la première phase de la campagne We Care de la GSMA en Afrique, les opérateurs de réseaux mobiles kényans ont signé une nouvelle charte de protection de l’enfance en ligne. Cette charte reçoit également le soutien de l’Autorité kényane des communications et du Ministère des technologies de l’information et de la communication. www.gsma.com/newsroom/press-release/first-gsma-we-care-initiative-launches-in-kenya-focusing-on-online-child-protection/

À propos de la GSMA

La GSMA représente les intérêts des opérateurs de téléphonie mobile dans le monde entier ; elle rassemble plus de 750 opérateurs et plus de 400 sociétés appartenant à l’écosystème mobile au sens large, dont des fabricants de téléphones et d’appareils, des éditeurs de logiciels, des fournisseurs d’équipements, des entreprises internet et des organisations opérant dans des secteurs d’activité connexes. La GSMA organise également les MWC (Mobile World Congress), événements phares du secteur qui ont lieu chaque année à Barcelone, Los Angeles et Shanghai, ainsi que les conférences régionales Mobile Series 360.

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site officiel de la GSMA sur www.gsma.com. Suivez la GSMA sur Twitter : @GSMA.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

David Ntwampe Maila
+ 27 72 015 4702
dmaila@webershandwick.com

Beau Bass
+44 79 7662 4962
beau.bass@webershandwick.com

Service presse GSMA
pressoffice@gsma.com

 

Source : GSMA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut