jeudi 26 novembre 2020
Accueil / Mines & Energies / Equinor se retire d’Afrique du Sud après une campagne sismique décevante

Equinor se retire d’Afrique du Sud après une campagne sismique décevante

Equinor se retire d’Afrique du Sud après une campagne sismique décevante

Après cinq ans de présence dans le secteur sud-africain de l’exploration pétrolière, la société norvégienne Equinor a décidé de s’en retirer, suite à une campagne sismique infructueuse. Les parts de la société basée à Stavanger, retournent dans l’escarcelle de Pretoria.

Le géant pétrolier norvégien Equinor a décidé d’abandonner ses licences d’exploration en Afrique du Sud, en raison d’une campagne sismique qui n’a pas été à la hauteur de ses attentes. La société qui, jusque-là, contrôlait quatre licences dans le pays, a déclaré qu’elle se concentrera désormais sur des actifs plus intéressants dans l’amont.

« Après une évaluation des données sismiques acquises et avec une concurrence accrue au sein de notre portefeuille d’exploration, nous avons constaté que ces opportunités ne se classent pas assez bien par rapport à d’autres qui se présentent à nous […]. Suite aux autorisations réglementaires de sortie des blocs, Equinor ne détiendra plus de licences en amont dans le pays », a affirmé un porte-parole d’Equinor.

Cette décision intervient alors qu’il y a moins de deux ans, Equinor étendait sa présence dans l’offshore avec une participation de 50 % dans l’énorme licence d’exploration Deepwater Durban, qui s’étend sur une superficie de 50 000 km2. Ce périmètre, comme deux autres qu’il possédait en Afrique du Sud, était conjointement géré avec l’américain Exxon Mobil.

agenceecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut