Accueil / Développement / Espace CEDEAO : Réunion d’harmonisation de la qualité de huit produits

Espace CEDEAO : Réunion d’harmonisation de la qualité de huit produits

Espace CEDEAO : Réunion d’harmonisation de la qualité de huit produits

Examiner les projets d’harmonisation des normes du sucre, du lait, des amendes de cajou, des eaux minérales naturelles, des eaux potables, des jus de fruits, de la farine de blé enrichie et du sel iodé tel a été le menu de la réunion sur l’harmonisation de la qualité des produits alimentaire. Organisé par Le Comité Technique d’Harmonisation (CTH) des normes de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), la rencontre s’est tenue du 11 au 13 mai 2015 à Ouagadougou.

Pour le Comité technique d’harmonisation (CTH) de la CEDEAO, cette réunion est l’occasion pour les participants d’examiner les projets de normalisation du sucre, du lait, des amendes de cajou, des jus de fruits, de la farine de blé enrichie, du sel iodé, des eaux minérales naturelles et des eaux potables. Cette harmonisation des normes qualité des produits alimentaires concernés vise la protection de la santé des populations et la préservation de l’environnement. Et aux dires de M. Lawson-Hechelli Mensan, Directeur de l’industrie à la commission de la CEDEAO, 15 normes sont en cours d’adoption par le CTH. Après l’adoption de ces normes, le comité s’attèlera à les vulgariser dans l’espace CEDEAO a-t-il martelé.

L’ONG Helen Keller International aux côtés du CTH

Financée par l’ONG Hellen Keller International (HKI), qui lutte depuis cent ans contre les causes et les conséquences de la malnutrition, ces concertations s’inscrivent en droite ligne de la campagne de lutte contre la malnutrition de menée par l’organisation. Pour la représente-résidente de HKI, Fanny Yago-Wienne, des normes et des règlements harmonisés ainsi que la fortification des aliments sont indispensables pour protéger le consommateur contre les risques sanitaires et les fraudes. « L’amélioration de l’état nutritionnel des populations passe par la promotion de la consommation des aliments de qualité riches en micronutriments. Toute chose qui est garantie par les normes de qualité et la fortification des produits » explique-t-elle. Elle a aussi ajouté que sa fondation s’est engagée aux côtés d’autres structures dont la CEDEAO pour la mise en place de programmes d’iodation du sel, de la fortification de la farine de blé en fer et en acide folique et de l’huile végétale raffinée en vitamine A. « A ce jour, 12 pays de la CEDEAO ont rendu obligatoires l’enrichissement des huiles végétales raffinées en vitamine A et 14 pays l’enrichissement de la farine de blé en fer et en acide folique », a-t-elle indiqué. C’est dans ce cadre que la CEDEAO et HKI ont signé en juillet 2013 un Mémorandum d’entente afin d’intégrer les normes de fortification dans le processus d’harmonisation des normes en termes de qualité des produits alimentaires. L’harmonisation des normes de qualité est un facteur de facilitation du commerce international. C’est conscient de cela, que la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’est engagée, depuis 2012 dans l’harmonisation des normes des produits et services dans son espace.

Balguissa Sawadogo
ecodufaso.com

Aller en haut