Accueil / Auto & Transports / Essai Classe E : le multimédia nouvelle génération selon Mercedes

Essai Classe E : le multimédia nouvelle génération selon Mercedes

Essai Classe E : le multimédia nouvelle génération selon Mercedes

Pour sa nouvelle Classe E, Mercedes bichonne le conducteur avec un habitacle soigné, techno et qui met le multimédia à l’honneur

Pour ce troisième et dernier volet de l’essai de la Mercedes Classe E, nous nous intéressons à la partie multimédia et à l’interface homme/machine. Pour cette sa nouvelle berline, le constructeur à l’étoile intègre – au sein d’une très belle planche de bord – deux grands écrans 12,3 pouces haute définition. Le premier remplace l’instrumentation traditionnelle (avec des compteurs à aiguilles) par un affichage numérique dynamique et très agréable.
Toujours du côté de cet écran, on retrouve également les indications de navigation avec l’affichage d’une carte couleur. Mais n’oublions la présence d’un affichage tête haute, de très bonne qualité, qui permet également de se laisser guider sans quitter la route des yeux.

L’écran central permet quant à lui de piloter toutes les fonctions multimédias de la voiture. L’interface de cette Mercedes est vraiment très agréable, intuitive, complète et surtout, facile à piloter soit depuis les commandes au volant, soit depuis les molettes, et trackpad tactile intégrés entre les sièges avant. Mais n’oublions pas que la Classe E offre en plus des fonctions de reconnaissances vocales pour, là encore, ne pas détourner son attention de la route.

Android Auto, CarPlay et connexion 4G

On n’en attendait pas moins du constructeur allemand qui intègre également ici les surcouches logicielles permettant à la Classe E d’être compatible avec Android Auto et CarPlay. Enfin, cette voiture est également la première de la marque à intégrer une connexion 4G pour profiter de services à bord, mais aussi accéder aux informations de sa voiture à distance.

Lors de nos essais, nous avions une Classe E 300 embarquant un équipement et une finition issue du catalogue allemand. Le prix estimé par Mercedes était alors de 70 000 euros environ. À ce tarif, nous aurions aimé que Mercedes bichonne un peu plus les autres passagers. Par exemple, l’absence de tablette à l’arrière aurait été un atout. Pour rappel, même si la Classe E se place plutôt en face d’une Audi A6, on ne peut s’empêcher de constater que l’Audi A4 vendue, environ 60 000 euros, intégrait elle aussi beaucoup de technologies… dont un serveur multimédia et des tablettes Android à l’arrière.

Regardez notre essai de l’Audi A4

David NOGUEIRA
Chef d’édition
01net.com

Aller en haut