dimanche 08 décembre 2019
Accueil / Mines & Energies / Éthiopie : deux centrales photovoltaïques seront construites par Acwa Power

Éthiopie : deux centrales photovoltaïques seront construites par Acwa Power

Éthiopie : deux centrales photovoltaïques seront construites par Acwa Power
Le groupe énergétique saoudien a été choisi pour bâtir deux nouvelles centrales photovoltaïques en Éthiopie. Ces deux équipements, qui auront une capacité globale de 250 MW, proposeront une électricité présentée comme la moins chère d’Afrique.

Quelques mois seulement après avoir été écarté du vaste projet marocain Noor Midelt I, Acwa Power a officiellement été retenu par le gouvernement éthiopien pour la construction de deux centrales photovoltaïques d’une capacité cumulée de 250 MW. Ces deux équipements -d’une puissance respective de 125 MW- seront aménagés dans les régions de Somali et de l’Afar, toutes deux situées dans l’est du pays.

Le coût de ce double chantier est estimé à 300 millions de dollars, soit environ 272 millions d’euros. Le ministère éthiopien des Finances a, semble-t-il, été particulièrement séduit par le prix auquel cette électricité sera vendue au réseau national. Acwa Power propose en effet une énergie solaire à 0,02526 dollar/kWh (l’équivalent de 0,0228672 euro/kWh), un prix particulièrement bon marché. De source officielle, on se vante même d’avoir négocié le tarif « le plus bas d’Afrique et l’un des plus bas du monde ». Précisons que l’entreprise saoudienne -spécialisée dans la production d’électricité et d’eau dessalée en Afrique, au Moyen-Orient, et en Asie du Sud-est- n’était pas la seule à s’intéresser au marché éthiopien, puisqu’elle fait partie des cinq groupes énergétiques à avoir répondu à l’appel d’offres final du gouvernement d’Addis-Abeba pour l’aménagement de ses futures centrales solaires (publié en janvier dernier).

Lors des premières annonces qui avaient suivi le lancement du programme, en octobre 2017, ce ne sont pas moins de 28 candidats qui avaient manifesté leur intérêt, parmi lesquels le fonds d’investissement britannique Actis, Électricité de France, l’entreprise britannique Globeleq, l’Italien Enel Green Power, ou encore le Norvégien Scatec Solar.

Inclus dans le programme Scaling Solar

La construction de ces deux nouvelles centrales photovoltaïques s’inscrit dans le cadre d’un plan de transition énergétique bien plus vaste. L’Éthiopie a en effet rejoint le programme Scaling Solar, mis en place par la Banque mondiale via la Société financière internationale. Rappelons que celui-ci vise à accélérer le développement de l’énergie solaire, en particulier en Afrique, où le potentiel en la matière est énorme.

D’autres projets sont d’ailleurs en développement au Sénégal, à Madagascar, et en Zambie. Concrètement, Scaling Solar soutient les projets de construction de centrales solaires à travers des dispositifs de garanties et d’assistance technique. De quoi rassurer les investisseurs, notamment étrangers, comme c’est donc le cas du saoudien Acwa Power. Dans le cadre de l’ambitieux programme financé par la Banque mondiale, l’Éthiopie s’est fixé comme objectif de bâtir des centrales photovoltaïques pour une puissance totale de 750 MW, dont 300 MW d’ici 2020. Ces deux futures centrales solaires sont ainsi les premières d’un ensemble de six projets, pour un coût global estimé à 798 millions de dollars (soit 723 millions d’euros). Si les choses semblent donc désormais se concrétiser, il reste cependant un long chemin à parcourir puisque la capacité solaire du pays est aujourd’hui estimée à 11 MW par l’Agence internationale des énergies renouvelables.

afrique.latribune

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut