Accueil / Bourse / Europe : Les Bourses européennes reprennent leur souffle après leur rally

Europe : Les Bourses européennes reprennent leur souffle après leur rally

Europe : Les Bourses européennes reprennent leur souffle après leur rally

Les principales Bourses européennes évoluent sur une note stable mardi dans la matinée, reprenant leur souffle après une longue séquence haussière qui les a portées à des plus hauts.
À Paris, l’indice CAC 40 recule de 0,14% à 5.629,54 points vers 08h30 GMT, mais reste proche d’un plus haut depuis la mi-décembre 2007.

A Londres, le FTSE gagne 0,07% après avoir inscrit un record à 7.884,38 points. Fermée lundi, la Bourse de Francfort ne parvient pas à rattraper son retard et le Dax cède 0,1%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro, le FTSEurofirst 300 et le Stoxx 600 sont tous trois pratiquement inchangés.

A Milan, le Footsie MIB regagne 0,66% mardi, après avoir perdu plus de 5% depuis son point haut de mai.

La détente est aussi perceptible sur le marché obligataire.

Le rendement des emprunts d’Etat italiens à dix ans revient à 2,282% après avoir grimpé jusqu’à 2,416% lundi, un plus haut depuis mars 2017. L’écart de rendement (“spread”) entre les titres à dix ans italien et allemand s’est ainsi approché de 190 points de base, ses niveaux d’il y a un an, avant de revenir autour de 172 points.

UN GOUVERNEMENT EN ITALIE CETTE SEMAINE ?

Le président italien Sergio Mattarella rencontrera mardi les présidents des deux chambres du Parlement avant de décider d’approuver, ou non, la nomination de Giuseppe Conte, un professeur de droit de 54 ans peu connu du grand public, à la tête du gouvernement de coalition formé par le Mouvement 5 étoiles (M5S) et la Ligue.

S’il valide cette nomination, le gouvernement pourrait être formé dans la semaine.

“Un échec à la toute dernière minute ne peut être exclu, mais un gouvernement entre M5S et la Ligue semble très probable à ce stade”, indiquent les économistes de Barclays.

“Ce qui est moins clair, c’est de savoir si un tel gouvernement sera capable de mettre en oeuvre les mesures programmées qui, selon nos estimations, pourraient coûter environ 100 milliards d’euros bruts par an à moins qu’elles ne soient compensées par des mesures d’économies fortes et crédibles”.

L’euro reprend du terrain mardi pour repasser la barre de 1,18 dollar mais reste non loin d’un plus bas de six mois face au billet vert.

PRISES DE PROFIT SUR LE DOLLAR

Dans le même temps, le dollar recule de 0,3% face à un panier de devises de référence, avoir avoir bondi de près de 5% depuis un point bas d’avril.

La pause observée dans la remontée des rendements des Treasuries explique les prises de profits sur le billet vert. Les cambistes attendent par ailleurs la publication mercredi du compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale.

Sur le marché pétrolier, les cours du brut montent dans la perspective d’une nouvelle série de sanctions contre le Venezuela annoncée par les Etats-Unis après la réélection contestée de Nicola Maduro à la présidence.

Le baril de Brent se rapproche du seuil des 80 dollars, qu’il a déjà brièvement franchi la semaine dernière.

La hausse des prix du pétrole favorise un rebond du rouble, qui a touché un plus haut d’un mois face au dollar et de six semaines face à l’euro.

RETOUR DE LA SPÉCULATION SUR LES TÉLÉCOMS EN FRANCE

Aux valeurs, les titres des groupes télécoms français évoluent en nette hausse à la Bourse de Paris après des déclarations du président de l’autorité de régulation du secteur (Arcep) qui s’est dit plus ouvert à une fusion entre opérateurs.

Iliad grimpe de 4,13%, suivi par Orange (+2,69%) et Bouygues (+2,97%), qui s’affichent parmi les plus fortes hausses du CAC 40.

Crédit Agricole bondit de 2,94% après une décision judiciaire administrative en sa faveur dans un contentieux qui opposait la banque aux services fiscaux.

Dans le reste de l’Europe, Norwegian Air Shuttle grimpe de 8,26% à la Bourse d’Oslo dans l’anticipation d’une nouvelle approche d’IAG sur la compagnie norvégienne à bas coûts.

Le groupe pharmaceutique allemand Evotec monte de 7,23% en réaction à l’annonce d’un partenariat stratégique de long terme avec l’américain Celgene pour identifier et développer de nouveaux traitements dans l’oncologie.

Le titre Altice est en hausse de 60,72% à Amsterdam mais cela reflète principalement un ajustement technique lié à la scission d’Altice USA, qui s’effectue par le biais d’une distribution des titres d’Altice USA aux actionnaires d’Altice NV.

zonebourse

Aller en haut