Accueil / Bourse / Evolution hebdomadaire de la BRVM du 16 au 20 Février 2015

Evolution hebdomadaire de la BRVM du 16 au 20 Février 2015

Evolution hebdomadaire de la BRVM du 16 au 20 Février 2015

Synthèse d’analyse Boursière :
La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) a terminé la semaine écoulée sur une tendance haussière des deux indices du marché. En effet, l’indice BRVM 10 est passé de 264,88 points en début de semaine à 267,49 points en fin de semaine soit, une hausse de 0,99% et le BRVM COMPOSITE est passé de 255,68 points à 257,8 points soit, une hausse de 0,83%. La capitalisation du marché est ressortie à 6352,172 milliards de FCFA en fin de semaine contre 6261,083 milliards de FCFA en début de semaine, soit, une hausse de 0,83%. La semaine était largement dominée par les publications des résultats de l’exercice 2014 de certaines sociétés et par l’opération d’introduction en bourse des actions TOTAL SENEGAL qui a eu lieu le vendredi 20 février. Les secteurs qui ont été performants au cours de la semaine sont ceux des services publics (3,16%) et de la distribution (2,34)%. Les indices sectoriels se présentent comme suit pour la période sous revue :

evolution coris bourse

Performances de la semaine
Performance coris bourse

Onatel : Hausse du chiffre d’affaires de 7% et baisse du résultat net de 3%.
L’Office National des Télécommunications (ONATEL) a ouvert le bal, en publiant le premier ses états financiers de l’exercice 2014 à la BRVM. L’activité de la société se porte relativement bien avec une hausse de son chiffre d’affaires qui passe de 122,699 milliards FCFA à 130,926 milliards FCFA soit une hausse de 7%. Le résultat d’exploitation est lui ressortie à 26,726 milliards FCFA contre 30,123 milliards FCFA en 2013 soit un repli de 11%. Cette contre-performance s’explique notamment par la nouvelle taxe de 5% sur le chiffre d’affaires ainsi que les pénalités infligées par L’autorité de régulation. Naturellement, le résultat net se trouve affecté, mais dans une moindre mesure puisqu’il n’a déprécié que de 3%, passant de 20,360 milliards FCFA en 2013 à 19,665 milliards FCFA en 2014.

Quant à l’action ONATEL, elle fait preuve d’une certaine volatilité après l’annonce des résultats, elle a terminé la semaine à 7000 FCFA en passant par un pic de 7200 FCFA la veille. Les investisseurs observent le titre et attendent l’annonce du dividende net. Il faut rappeler que l’ONATEL avait fait l’exception en 2013 en distribuant un dividende net de 994 FCFA/ action en 2013, elle était allée jusqu’à puiser dans les primes et réserves pour distribuer ce montant. Ayant liquidé toutes ses primes, les investisseurs s’interrogent sur le montant du dividende cette année. Néanmoins, il est à noter que n’eut été la taxe de 5% le résultat net aurait pu être bien meilleur que celui de 2013, en témoigne le chiffre d’affaires et la base clientèle qui sont en nette hausse comparativement à 2013. Le titre pourrait donc être toujours intéressant, d’autant plus que la société évolue sur un secteur porteur (les télécoms). Également, son payout ratio est supérieur à 80% sur les trois dernières années. Enfin, L’environnement socio-politique au Burkina est également une donne à prendre en compte.

SONATEL : Chiffre d’affaires en hausse de 10,5% et Résultat net en hausse de 15,1%
La SONATEL n’a pas manqué au rendez-vous sur l’exercice 2014 au regard de l’évolution de ses comptes financiers et comptables trimestriels. En effet, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 816 milliards FCFA en 2014 contre 738 en 2015, soit une hausse de 10,5 %. Le Sénégal reste le premier pays contributeur avec une contribution de 52 % au chiffre d’affaires, suivie du Mali (32%), la Guinée (14.2%) et la Guinée-Bissau (1.8%). Comparativement à 2013 se sont le Mali et la Guinée qui tirent le chiffre d’affaires avec respectivement 18,8% et 55,8% de hausse, le chiffre d’affaires du Sénégal a quant à lui connu un repli de 1,4%. Ces bonnes évolutions ont impacté positivement le résultat d’exploitation qui à évoluer de 15,3% et le résultat net de 15,1% s’établissant à 218 milliards FCFA contre 190 milliards FCFA en 2013.

Le marché n’est pas resté insensible aux belles performances du groupe. En effet, l’action SONATEL à terminer la semaine à 24 500 FCFA passant ainsi au-dessus de la barre des 24 000 FCFA qui avait été atteinte en août 2014. Le titre répond à l’appel avec un dividende net de 1440 FCFA pour l’exercice 2014 contre 1395 FCFA en 2013, soit un rendement de 6% pour un cours de 24 000 FCFA. Le titre SONATEL est toujours un bon titre pour une position d’investissement de long terme, car les marchés de la Guinée et de la Guinée-Bissau sont des marchés toujours en développement et pleines de promesses. De plus, le secteur de la téléphonie mobile est un secteur porteur (le mobile génère 66% du chiffre d’affaires du groupe), car la communication est bien quasi indispensable pour le consommateur, et les portables et smartphones sont de plus en plus accessibles avec les versions low cost. Le Mobile-Money a déjà fait ses preuves avec Orange Money et représente également une niche qui pourrait générer beaucoup de cash pour le groupe. Enfin, le groupe est très généreux en termes de dividendes avec un payout ratio de plus 64% sur les cinq dernières années, et particulièrement près de 70% cette année, ce qui veut dire que la société distribue en moyenne plus de 60% de son bénéfice à ses actionnaires.

TOTAL SENEGAL fait son introduction à la BRVM
L’opération tant attendue par le marché est enfin arrivée, TOTAL SENEGAL a fait son introduction en bourse le vendredi 20 février 2015. Introduit avec un prix de référence de 12 000 FCFA, l’action à terminer la séance à 12 900 FCFA (plafond autorisé par le marché lors d’une séance de bourse) avec un volume échangé de 153 actions, soit une valeur de 1,97 millions. Les échanges sont, pour le moment, timides, car les détenteurs des actions placent une grande confiance en ce titre et ne sont pas prêt à céder leurs actions de sitôt.

Aller en haut