Accueil / International / Expert de Deloitte : le ralentissement de l’économie chinoise est “un bon choix stratégique” (INTERVIEW)

Expert de Deloitte : le ralentissement de l’économie chinoise est “un bon choix stratégique” (INTERVIEW)

Expert de Deloitte : le ralentissement de l’économie chinoise est “un bon choix stratégique” (INTERVIEW)

Le ralentissement de l’économie chinoise est ”un bon choix stratégique” et les effets des réformes de la Chine seront ”très positifs” pour le monde entier, a qualifié Jean Paul Betbeze, conseiller économique de Deloitte France, lors d’une interview faite par Xinhua mercredi dernier.

Selon M. Betbeze, le ralentissement de l’économie chinoise est un phénomène normal, parce que l’économie mondiale a ralenti en faisant des difficultés au pays exporateurs comme la Chine, et aussi parce que ce ralentissement chinois ”vient du changement de son modèle économique”.

”Chaque fois, quand l’économie est au change du logique du modèle économique, on a le ralentissement économique”, a-t-il expliqué, ajoutant que ” la croissance de la Chine reste élevée.”

En effet, à l’issue d’un développement à une vitesse supérieure, “la Chine est en train de passer du premier succès du bataille de la croissance au deuxième succès du bataille de l’harmonie”, a indiqué M. Betbeze. La croissance harmonieuse signifie une croissance qui se dévelppe plus sur la consommation et la demande intérieures, qui est plus soucieuse sur l’eau, sur la terre et plus socialement responsable.

Selon le conseiller économique, bien que la voie de la croissance de la Chine ne serait pas sans obstacles en 2015, il ne faut pas surévaluer les risques de l’économie chinoise.

Par exemple, pour le secteur immobilier qui est sensible aujourd’hui, la Chine a tellement de population pour remplir les logements vides, et la vague de l’urbanisation fournira aussi des demandes, donc, ”ceci n’a rien à voir avec la surproduction en Espagne”.

Les effets de la transition de la Chine seront ”très positifs”, a souligné M. Betbeze. D’une vue à moyen et long terme, les réformes de la Chine créeront plus d’opportunités dans des marchés divers.

Par exemple, si c’était l’Allemagne qui a réussi à vendre des machines à la Chine, peut-être il y aurait plus d’avantage pour la France qui pourra donner des conseils dans les domaines des hôtels et l’organisation des villes, a-t-il indiqué.

french.xinhuanet.com

Aller en haut