Accueil / Mines & Energies / Explosion dans une cimenterie: manifestation contre…

Explosion dans une cimenterie: manifestation contre…

Explosion dans une cimenterie: manifestation contre…

Explosion dans une cimenterie: manifestation contre les “mauvaises conditions” de travail.

Quelques milliers de personnes ont défilé samedi dans les rues de Tabligbo (75 km au nord de Lomé) pour dénoncer les “mauvaises conditions” de travail des employés d’une cimenterie où cinq personnes ont péri mardi dans une explosion, a constaté l’AFP.

L’accident est survenu dans la cimenterie Wacem quand une cuve de fuel, qui faisait l’objet de réparations, a explosé. L’accident a fait cinq morts et un blessé grave, soigné à l’hôpital de Lomé.

“Je suis devenue veuve mardi. Si nous ne nous réveillons, nous allons compter des centaines de veuves, à cause du mauvais comportement des responsables de Wacem”, a confié la femme d’une victime.

Les manifestants sont partis du centre ville avant de se regrouper dans un petit stade pour prier. A la tête du cortège, les photos des victimes de l’explosion ornaient une pancarte.

“Nous sommes fatigués des accidents de travail dans cette cimenterie. Nous voulons les meilleures conditions de travail pour nos frères, car trop c’est trop”, a déclaré Adjoua Adossi, soeur d’une victime.

“On pouvait éviter cet accident, si les mesures nécessaires de sécurité avaient été prises. Il y a trop d’accidents de travail à Wacem”, a indiqué Kodjovi Sedonou, le secrétaire général adjoint du Sydémines (Syndicat Démocratique des Mines), pour qui la manifestation dénonce

“les mauvaises conditions de travail dans certaines entreprises industrielles, notamment à
Wacem”.

“Les autorités togolaises ont demandé aux responsables de l’usine de cesser momentanément les activités, afin de permettre aux familles des victimes de faire leur deuil”, selon un gardien de la cimenterie Wacem, fermée samedi.

La société indienne Wacem (West African Cement), est installée au Togo depuis 1996, quand elle a racheté les anciennes installations de la Cimao (Ciment de l’Afrique de l’Ouest), un complexe inauguré en 1979 qui avait aussi des cimenteries au Ghana et en Côte d’Ivoire. Aujourd’hui, Wacem emploie plus de 900 ouvriers au Togo.

Les accidents du travail sont fréquents au Togo, notamment dans les entreprises industrielles. Au moins 1.593 accidents du travail ont été enregistrés par la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) en 2014.

alome.com

Aller en haut