samedi 19 septembre 2020
Accueil / Tic & Telecoms / Face à la colère des créateurs, YouTube renonce à modifier son badge de vérification

Face à la colère des créateurs, YouTube renonce à modifier son badge de vérification

Face à la colère des créateurs, YouTube renonce à modifier son badge de vérification

La semaine dernière, la plateforme vidéo YouTube avait annoncé des changements sur son badge de vérification, qui atteste de l’authenticité d’un compte. Elle a dû rétropédaler.

Aussitôt annoncé, aussitôt retiré: jeudi dernier, la plateforme YouTube, propriété de Google, annonçait des changements pour son badge de vérification. Il atteste de l’identité du propriétaire d’un compte via un petit symbole à côté du nom de la chaîne. Depuis des années, chaque profil atteignant les 100.000 abonnés reçoit automatiquement le badge. Mais le géant de la vidéo a voulu changer sa façon de faire: limiter l’attribution du badge aux seuls comptes qui ont un «besoin évident de preuve d’authenticité» explique YouTube sur son blog, «comme les artistes, les personnalités publiques et les entreprises», à l’image de ce que fait le réseau social Twitter. YouTube motivait ce changement par les «dizaines de milliers» de plaintes pour usurpation d’identité reçues chaque année. D’autant que cette authentification était décernée automatiquement. Suivant la logique de YouTube, comme l’explique le média The Verge, la chaîne du magazine culinaire «Bon Appétit» aurait été authentifiée en priorité, au détriment d’une autre chaîne qui porterait un nom similaire. Dans le cadre de ces nouvelles règles, YouTube voulait aussi retirer certains badges déjà décernés. Mais face à la colère des internautes, la plateforme a dû abandonner ses plans.

Le badge de vérification est en effet quelque chose d’important pour les créateurs de contenus. «Pour certains, [le badge] est purement esthétique, mais pour d’autres, cela joue un véritable rôle pour donner l’impression que vous avez accompli quelque chose sur YouTube» explique à The Verge James, de la chaîne «The Right Opinion», qui compte près de 440.000 abonnés. Le petit symbole pérennise également le succès d’une chaîne. Il permet aux youtubeurs d’apparaître en priorité dans les recherches du site.

«Nous avons complètement raté le coche»

Le 20 septembre, YouTube est ainsi revenu sur son annonce. «Nous avons complètement raté le coche» explique la plateforme sur son blog. «Nous sommes désolés pour la frustration que cela a causée». La PDG du géant de la vidéo, Susan Wojcicki, s’est personnellement excusée sur le réseau social Twitter. YouTube recommencera à authentifier des chaînes dès 100.000 abonnés à partir de la fin octobre, et les comptes possédant déjà le badge ne risquent plus de le perdre. La plateforme continuera tout de même d’analyser les pages vérifiées afin d’éviter les cas d’usurpation d’identité. En 2020, les fameux badges laisseront place à un petit rectangle gris, placé directement sous le nom des chaînes. YouTube explique que le symbole actuel est souvent pris pour une approbation de contenu, alors qu’il s’agit seulement d’une vérification d’identité.

Ce n’est pas la première fois que YouTube déclenche l’ire des créateurs. Pour se conformer au Children’s Online Privacy Protection Act (COPPA), une loi américaine qui interdit la collecte des données personnelles des moins de 13 ans sans l’accord de leurs parents, la plateforme va supprimer les commentaires et les notifications sur les vidéos réservées aux enfants. Les mesures de YouTube pourraient avoir des conséquences significatives sur les créateurs de contenus, qui ont fait des vidéos «mettant l’accent sur les personnages, les jouets ou les jeux» leur spécialité. En effet, si des chaînes ne peuvent pas alerter les spectateurs lors de la diffusion d’une vidéo, alors le nombre de vues sera largement impacté. Pour avoir violé le COPPA, la Commission fédérale du commerce, qui contrôle les pratiques anticoncurrentielles aux États-Unis, avait infligé une amende de 170 millions de dollars à YouTube.

Alexis Zema
lefigaro

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut