Accueil / Tic & Telecoms / Facebook : Mark Zuckerberg ne travaille que 50 à 60 heures par semaine

Facebook : Mark Zuckerberg ne travaille que 50 à 60 heures par semaine

Facebook : Mark Zuckerberg ne travaille que 50 à 60 heures par semaine

Le fondateur du réseau social s’est livré mardi soir, et pendant une heure, au jeu des questions-réponses avec les utilisateurs de Facebook.

Combien d’heures par semaine travaille Mark Zuckerberg, le patron de Facebook ? La réponse à cette question décevra sans doute ceux qui imaginaient un chef d’entreprise hyperactif qui ne s’accorde que très peu de temps libre. De l’aveu même de l’intéressé en effet, il ne travaille que 50 à 60 heures par semaine. Soit entre 8 et 10 heures par jour selon que Mark Zuckerberg englobe ou pas le week-end quand il parle de semaine de travail.

Mais il ne s’agit que d’une estimation large, à laquelle il faut ajouter cependant le temps que Mark Zuckerberg passe hors de son bureau et qu’il consacre à penser et imaginer « comment connecter le monde et servir au mieux notre communauté ».

Cet aveu est l’une des informations que Mark Zuckerberg a apporté dans la nuit de mardi à mercredi à l’occasion d’une séance impromptue de questions-réponses avec les utilisateurs de Facebook.

PDG Facebook

En un peu moins d’une heure, le fondateur de Facebook a ainsi répondu à une quinzaine de questions provenant d’utilisateurs lambdas mais aussi de célébrités telles que Richard Branson, le patron de Virgin, ou encore la chanteuse Shakira. Les questions englobaient aussi bien cette question personnelle sur son rythme de travail que d’autres liées à la stratégie de l’entreprise.

Célébrités et demandes d’emplois

Parmi les internautes qui ont participé à ce jeu de questions-réponses, l’un, originaire de Malaisie, a même demandé s’il pouvait obtenir un travail au sein de Facebook. En guise de réponse directe, Mark Zuckerberg a publié le lien permettant de postuler au sein de l’entreprise.

Mais personne ne sait si l’internaute en question, un dénommé Van Chau Tran, a finalement proposé sa candidature. Il s’est de fait contenté de reproduire le lien et d’indiquer qu’il ajouterait cette information sur son CV…

Facebook recrutement

Claude FOUQUET
lesechos.fr

Aller en haut