mercredi 23 septembre 2020
Accueil / Finances / FANAF : Deux nouveaux assureurs ivoiriens font leur entrée dans le Bureau exécutif

FANAF : Deux nouveaux assureurs ivoiriens font leur entrée dans le Bureau exécutif

FANAF : Deux nouveaux assureurs ivoiriens font leur entrée dans le Bureau exécutif

Deux assureurs non moins connus, Rosalie Logon, directrice générale d’Atlantique assurance, et Nazaire Abbey, directeur général de la Nouvelle compagnie africaine de réassurance (Ncare), membres de  l’Association des sociétés d’assurance de Côte d’Ivoire (Asaci),font leur entrée dans le bureau du nouveau président de la Fédérations des sociétés d’assurance de droit national africain (Fanaf),  César Ekomié.

Pour maquer cette  nouvelle promotion  et aussi célébrer deux des leurs, membres du bureau sortant de la Fanaf, présidé par Adama N’Diaye, l’Asaci a tenu à organiser une soirée d’hommage à Abidjan, le vendredi 6 mars dernier. « Cette cérémonie est une initiative du bureau exécutif de l’Asaci pour rendre hommage à deux de nos membres et en féliciter deux autres… Deux membres de ce bureau sortant sont issus de notre marché. Il s’agit de Ernest Assamoi et Koné Mamadou dont le travail au sein de la Fanaf est inestimable au regard du temps consacré, des actions menées et des acquis qui ont permis d’éviter de sérieux problèmes à plusieurs sociétés d’assurance vie. Nous leur disons merci », a indiqué Saliou Bakayoko,  président de l’Asaci et directeur général de Sunu Vie.

Il a par ailleurs félicité les nouveaux  membres rentrant dans le bureau de la Fanaf (Rosalie Logon et Nazaire Abbey), avant d’ajouter : « c’est maintenant que le plus dure commence. Sur vous repose désormais l’espoir de pouvoir évoluer positivement dans notre pays et la zone Cima en général ».

C’est à l’issue de la 44e Assemblée générale, au Gabon, que la Fanaf a procédé au renouvellement de ses instances de  décision. La nouvelle équipe présidée par Ekomié César Aféné, aura la lourde tâche d’augmenter le taux de pénétration de l’Assurance en Afrique qui demeure encore faible (3%). En Côte d’Ivoire, les acteurs avancent le taux de 1,7%.

financialafrik

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut