Accueil / Portraits / Fatim-Zahra Biaz, jeune entrepreneure marocaine

Fatim-Zahra Biaz, jeune entrepreneure marocaine

Fatim-Zahra Biaz, jeune entrepreneure marocaine

Fatim-Zahra Biaz, jeune entrepreneure marocaine, est à l’origine du New Work Lab, espace de coworking casablancais unique. Portrait d’une passionnée.

Née au Maroc, Fatim-Zahra Biaz quitte sa ville natale, Casablanca, pour aller étudier puis travailler à Paris en tant que consultante en management. Elle travaille pour plusieurs multinationales et se spécialise dans la gestion de projets et la conception de stratégies de management. Fatim-Zahra Biaz mène également des études relatives à diverses expériences vécues depuis la perspective des clients.

Une jeune entrepreneure passionnée

Pleinement convaincue que nos sociétés sont en profonde mutation, Fatim-Zahra parcourt ensuite le monde et rencontre moult entrepreneurs, notamment dans les domaines du Numérique, de l’économie collaborative et communautaire. Ainsi, elle analyse les courants majeurs qui transforment le monde et entreprend d’en comprendre les impacts aux plans social et économique.

Après avoir évolué dans la sphère des startups et s’être imprégnée des modes de travail collaboratifs, elle œuvre en faveur de la création d’entreprises à Casablanca et élabore, sur ses fonds personnels, une structure ayant vocation à influer fortement sur les tendances économiques et sociales. Le New Work Lab voit le jour au printemps 2013.

Le new work lab

Entreprise sociale et citoyenne, le New Work Lab est un laboratoire d’idées alternatif dans les sphères de l’entreprenariat et du Numérique.Un véritable vivier qui offre la possibilité de concevoir de nouvelles façons de travailler et de créer un environnement de travail idéal pour la génération d’entrepreneurs de demain.

new-work-lab

En l’espace d’une année, le New Work Lab s’est posé comme point de ralliement de la nouvelle génération d’entrepreneurs à Casablanca. Ce lieu incontournable à l’écosystème entrepreneurial casablancais est le cadre d’échanges bouillonnants et créatifs entre jeunes entrepreneurs, étudiants, free-lancers et investisseurs.

Le modèle suivi par Fatim-Zahra Biaz est le NUMA, espace consacré au numérique parisien. A l’instar de ce modèle français, le New Work Lab a pour vocation d’offrir de la visibilité aux jeunes entrepreneurs et de les encourager dans leur création d’entreprise. Le New Work Lab est également une structure de soutien au sein de laquelle les jeunes entrepreneurs peuvent bénéficier de conseils, être mis en relation avec des partenaires économiques et présenter leurs projets.

Le Pitch Lab, principal événement du New Work Lab qui se tient une fois par mois, offre la possibilité à quatre entrepreneurs d’exposer leur projet. Les créateurs disposent d’un temps limité pour présenter leur concept en public.

La consécration

La fondatrice et animatrice du New Work Lab a remporté en août 2014 la deuxième édition du prix Karim Jazouani (du nom du jeune pionnier du web marocain disparu en 2013). Une véritable consécration pour Fatim-Zahra Biaz. Depuis le lancement, au printemps 2013, de cet espace de coworking casablancais, Fatim-Zahra a organisé un grand nombre d’événements à l’attention des développeurs, des entrepreneurs, des startupeurs et des community managers.

Désormais, la plupart des projets soutenus par le New Work Lab dépassent les frontières marocaines et s’ouvrent à d’autres marchés, notamment vers l’Europe et les pays arabes. Néanmoins, certains entrepreneurs en herbe se saisissent de sujets propres au Maroc, dans des domaines tels que les infrastructures, l’éducation et la santé, où il y a beaucoup à faire !

Fatim-Zahra Biaz occupe désormais une place prépondérante sur la scène économique marocaine. L’expérience réussie du New Work Lab casablancais commence à faire des émules dans les pays voisins. Impact, le premier incubateur tunisien pour entreprises sociales a vu le jour il y a quelques mois…A suivre !

economie-afrique.com

Aller en haut