Accueil / Tic & Telecoms / Fiat Chrysler va fournir 100 monospaces à Google pour ses tests de voitures sans chauffeur

Fiat Chrysler va fournir 100 monospaces à Google pour ses tests de voitures sans chauffeur

Fiat Chrysler va fournir 100 monospaces à Google pour ses tests de voitures sans chauffeur

AUTOMOBILE Il ne s’agit toutefois pas d’une alliance en vue d’une éventuelle commercialisation…

Ça roule pour la Google Car. Le constructeur automobile Fiat Chrysler (FCA) va fournir une centaine de monospaces à Alphabet, maison mère de Google, afin de permettre à ce dernier d’étendre ses tests de voitures autonomes sans chauffeur.

« Cette collaboration avec FCA est la première fois que nous travaillons directement avec un constructeur automobile pour créer nos véhicules », souligne un message publié sur Google +.

Collaboration des équipes d’ingénieurs

FCA va concevoir une version adaptée de son monospace Pacifica, présenté en janvier au salon automobile de Detroit, afin qu’il soit plus facile d’y intégrer les technologies du géant internet américain, notamment les ordinateurs embarqués pour les logiciels de conduite autonome et les capteurs qui permettent au véhicule de « voir » ce qui se passe autour de lui.

Alphabet précise que ses équipes vont collaborer étroitement avec les ingénieurs de FCA.

Les véhicules issus de cette collaboration serviront uniquement pour les tests réalisés par le projet Google Car et ne sont pas destinés à être commercialisés.

Une flotte doublée

Les tout premiers devraient être sur la route d’ici la fin de l’année, et ils permettront à terme de plus que doubler la flotte de véhicules utilisés pour les tests du projet Google Car. Beaucoup de groupes automobiles et technologiques travaillent actuellement sur les voitures sans chauffeur, mais le projet Google Car est l’un des plus avancés.

Google avait commencé à tester ses technologiques en 2009, au départ sur une Toyota Prius où il avait installé ses propres équipements. La flotte comprend surtout aujourd’hui 70 véhicules, des Lexus qu’il a modifiées ainsi que des prototypes conçus par le groupe internet lui-même, et qu’il avait dévoilés pour la première fois en 2014.

Depuis 2009, les véhicules sans chauffeur de Google ont parcouru plus de 2,4 millions de kilomètres. Ils ont été impliqués dans 13 accidents mineurs, dont un où la responsabilité de la machine a été engagée.

P.B. avec AFP/20minutes.fr

Aller en haut