Accueil / International / Filière de l’élevage : les entreprises taiwanaises veulent compter

Filière de l’élevage : les entreprises taiwanaises veulent compter

Filière de l’élevage : les entreprises taiwanaises veulent compter

L’Institut de recherche sur les technologies agricoles (ATRI), une émanation du ministère de l’Agriculture, va collaborer avec dix entreprises locales du secteur agroalimentaire pour mettre au point et faire breveter de nouveaux produits agricoles et les exporter sur les marchés étrangers, a annoncé hier le ministère.

Ces dix entreprises participeront le 11 mars en Thaïlande, aux côtés de l’ATRI, à VIV Asia 2015, le plus important salon en Asie-Pacifique consacré à l’élevage et à la filière viande. Selon le ministère, il est important que les entreprises taiwanaises puissent mieux prendre pied sur le marché des vaccins pour animaux et de l’alimentation animale, un secteur qui représente un chiffre d’affaires mondial de 20 milliards de dollars américains. L’ATRI et les entreprises taiwanaises seront ensuite présents à Pet Fair Asia 2015, en Chine, et à AGRI World 2015, au Japon.

L’an dernier, 16 entreprises avaient participé aux salons internationaux de l’élevage VIV China 2014, en Chine, et AGRI World 2014, au Japon. Cela avait contribué pour beaucoup à la hausse de plus de 5% des exportations agricoles taiwanaises constatée en 2014. De plus, trois des sociétés taiwanaises ayant participé à ces salons ont attiré de nouveaux investissements, à hauteur de 100 millions de dollars taiwanais, a indiqué l’ATRI.

Les recherches menées par l’ATRI visent notamment à aider les entreprises taiwanaises du secteur à développer de nouveaux vaccins vétérinaires. Des installations dédiées à cette production auraient dû voir le jour, en partenariat avec le géant pharmaceutique Lohmann, au sein du Parc des biotechnologies agricoles de Pingtung, dans le sud de Taiwan, a indiqué Yang Ping-cheng [楊平政], le vice-président de l’ATRI. Toutefois, un changement dans l’actionnariat de l’entreprise américaine a conduit à l’annulation du projet, lequel fait aujourd’hui l’objet de discussions avec deux firmes européennes, a-t-il poursuivi.

taiwaninfo.nat.gov.tw

Aller en haut