Accueil / Mines & Energies / Fin 2016, l’Afrique détenait 503 Tcf de réserves prouvées de gaz naturel (BP)

Fin 2016, l’Afrique détenait 503 Tcf de réserves prouvées de gaz naturel (BP)

Fin 2016, l’Afrique détenait 503 Tcf de réserves prouvées de gaz naturel (BP)

Au 31 décembre 2016, les réserves prouvées de gaz naturel du continent africain étaient de 503 Trillions de pieds cubes de gaz (Tcf). C’est ce qu’explique le dernier rapport de BP sur la situation énergétique mondiale.

Les pays qui contrôlent le plus de réserves sont le Nigéria (186,6 Tcf), l’Algérie (159,1 Tcf), l’Egypte (65,2 Tcf), la Libye (53,1 Tcf). Le reste du continent possède au total 39,3 Tcf.

Ce total de 503 Tcf représente 7,6% des réserves prouvées mondiales, et place la région à la quatrième position dans le classement des régions du monde ayant le plus de réserves prouvées de gaz naturel. Le classement compte au total six régions.

Dans l’ordre, le Moyen-Orient contrôle 2 803,2 Tcf de réserves prouvées, soit 42,5% des réserves prouvées mondiales. Il est suivi par la zone regroupant l’Europe et l’Eurasie qui comptabilise 2 002 Tcf de réserves qui représentent 30,4% des réserves mondiales. La troisième région dans ce classement est l’Asie Pacifique avec des réserves de 619,3 Tcf qui constituent 9,4% des réserves mondiales. Les cinquième et sixième régions dans la liste sont l’Amérique du Nord avec respectivement 393 Tcf et l’Amérique centrale et du Sud, avec 286 Tcf. Le premier conserve 6% des réserves mondiales et le dernier, 4,12%.

Il faut souligner que par pays, l’Iran est le plus grand détenteur de réserves : 18% du total mondial. Grâce à ses réserves prouvées, il est possible, indique le rapport, de produire de façon suffisante pour la demande pendant encore plus de 50 ans.

Olivier de Souza
agence ecofin

Aller en haut